Cette semaine en histoire

Archives

Première transmission transatlantique sans fil

Semaine du lundi le 30 novembre 1998

Le 5 décembre 1902, Guglielmo Marconi transmettait le premier signal enregistré intelligible, de l'ouest vers l'est, au-dessus de l'Atlantique, de Glace Bay (Cap-Breton) vers Poldhu (Cornouailles) en Angleterre. Ces essais ont rapidement abouti, dix jours plus tard, à la transmission transatlantique de messages publics. Cette réussite lançait une nouvelle ère de communications, à l'échelle de la planète.

Guglielmo Marconi

Guglielmo Marconi
© Bibliothèque et Archives Canada / C-051839

Marconi naquit à Bologne, en Italie, en 1874. Dès l'enfance, il s'intéressa aux sciences, particulièrement aux possibilités de l'électricité et des communications. Plus tard, il installa un laboratoire chez lui et commença à transmettre des messages sans fil sur de courtes distances. Il y réussit pour la première fois en 1894. En 1900, il avait transmis un message au-delà de la Manche. Fort de ce succès, il décida de tenter une communication transatlantique. Jusque-là, la transmission de messages intercontinentaux n'était possible que par l'entremise de câbles installés à grands frais sur le fond océanique.

Marconi installa une station de transmission à Poldhu. Il se rendit ensuite aux États-Unis pour construire une station de réception à Cape Cod. Lorsque celle-ci fut endommagée par une tempête, il décida de se rendre à Terre-Neuve pour faire des essais à partir de Signal Hill près de St.-John's. À défaut d'une station de réception fixe proprement dite, il attacha une antenne à un cerf-volant flottant à 180 pieds (55 m) au-dessus du sol. Le matin du 12 décembre 1901, il entendit les trois sons distinctifs du «S» en code morse. Le signal venait de Poldhu.

Employés devant la Marconi Wireless Telegraph Station, Glace Bay, Nouvelle-Écosse

Employés devant la Marconi Wireless Telegraph
Station, Glace Bay, Nouvelle-Écosse

© Bibliothèque et Archives Canada / PA-122243

Les compagnies de câbles chassèrent Marconi de l'île, invoquant leur monopole sur les transmissions transatlantiques. Reconnaissant l'importance des expériences menées par Marconi, le gouvernement du Canada lui offrit 80 000 $ pour mettre sur pied des installations de communication sans fil à Glace Bay. En 1902, fut créée la Marconi Wireless Telegraph Company of Canada Ltd. (qui devint plus tard la Compagnie Marconi Canada). Une station de transmission et de réception fut construite à Glace Bay. Ce sont les expériences menées à partir de cette station qui prouvèrent la possibilité de transmettre un message public de l'autre côté de l'Atlantique.

La Compagnie Marconi Canada existe encore aujourd'hui; elle a des installations à Montréal (Québec) et Kanata (Ontario). Elle entretient des relations étroites avec le gouvernement fédéral et contribue à maintenir le Canada à la fine pointe de la technologie des communications. Le lieu historique national Marconi à Glace Bay relate le rôle de ce site dans le développement de l'industrie des communications sur toute la planète.

Date de modification :