Cette semaine en histoire

Archives

Puis il y en eut neuf

Cette histoire est parue à l'origine en 1999

Le 1er septembre 1905, la carte du Canada change à jamais: dans le grand espace compris entre le Manitoba et la Colombie-Britannique, naissent les nouvelles provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan.

Laurier lors de la cérémonie de création de l'Alberta

Laurier lors de la cérémonie de création de l'Alberta
© Archives provinciales de l'Alberta

Depuis sa fusion en 1821 avec sa rivale, la Compagnie du Nord-Ouest, la Compagnie de la Baie d'Hudson maîtrise les Territoires du Nord-Ouest (qui s'appellent alors la Terre de Rupert). Vers 1850, le gouvernement canadien perçoit le grand potentiel agricole de ces régions. Il s'en porte acquéreur en 1870 et crée la province du Manitoba. À la suite de l'adoption de l'Acte concernant les terres du Dominion en 1872 et de l'arrivée du chemin de fer dans les années 1880, les colons se mettent en route vers l'Ouest pour acquérir des terres gratuites.

La partie la plus peuplée du territoire est divisée en quatre districts en 1882 : Athabasca, Alberta, Saskatchewan et Assiniboia (où était située la capitale, Régina). Comme la population croît, les colons demandent l'autonomie politique. En 1888, la première législature territoriale est créée et, dès le début, elle exerce des pressions sur le gouvernement fédéral afin d'obtenir plus de pouvoir politique. Son insistance se fait plus forte après la nomination de sir Frederick G.W. Haultain comme premier ministre en 1891.

En 1897, le territoire est doté d'un gouvernement responsable, mais Haultain n'était pas satisfait. En 1900, il propose que les T. N.-O. fassent pression pour obtenir le statut de province. L'Assemblée donne son accord et contacte Clifford Sifton, ministre de l'Intérieur. Celui-ci et le premier ministre Wilfrid Laurier décident que la population est encore trop clairsemée, ce qui irrite les habitants du territoire et amène les dirigeants du Calgary Herald à présager une autre rébellion du Nord-Ouest!

Première page du Regina Leader Post le 1er septembre, 1905

Première page du Regina Leader Post
le 1er septembre, 1905

Gracieuseté du Regina Leader Post, Saskatchewan

Les pressions se poursuivent et Laurier promet que si les Libéraux l'emportent à l'élection de 1904, il accorderait au territoire le statut de province. Par malheur, Haultain fait non seulement campagne avec les Tories, mais aussi pour la création d'une immense province dont Laurier craint la trop grande puissance. Ces différends compliquent les négociations. Bien que l'on envisage la possibilité de créer trois provinces, on opte finalement pour deux. La Loi entre en vigueur le 1er septembre.

L'Alberta est ainsi nommée en l'honneur de la quatrième fille de la reine Victoria; quant à la Saskatchewan, son nom lui vient du mot cri kisiskatchwanisipi qui signifie « la rivière au courant rapide ». La création de l'Alberta et celle de la Saskatchewan sont des faits d'importance historique nationale qui ont été soulignés par une plaque dans leur capitale respective, Edmonton et Régina. De plus, sir Frederick G.W. Haultain, sir Clifford Sifton et sir Wilfrid Laurier sont tous des personnes d'importance historique nationale; des plaques commémorent leur souvenir à Regina, à Brandon et dans les Laurentides.

Date de modification :