Cette semaine en histoire

Archives

Un homme visionnaire : James Shaver Woodsworth, chef de la CCF

Semaine du lundi le 1er août 2005

Le 1er août 1932, J.S. Woodsworth devient le chef de la Cooperative Commonwealth Federation (CCF) créée lors d’un congrès tenu à Calgary en Alberta. Dans son manifeste adopté en 1933 à Régina en Saskatchewan, la CCF annonce qu’elle veut éliminer le capitalisme pour faire place au socialisme au Canada.

J.S. Woodsworth vers la période de son mariage - 1904
© Bibliothèque et Archives Canada / C-055449
Avant la création de la CCF, Woodsworth, un pasteur méthodiste, s’était déjà lancé en politique pour des motifs d’évangélisation sociale. Il a rapidement ouvert la voie à des réformes sociales et sa plus grande réalisation a été de négocier, en 1926, un régime de pension de vieillesse avec Mackenzie King, alors premier ministre. Dans les années 1920 et 1930, Woodsworth rencontre de nombreux groupes qui représentent des fermiers et des ouvriers. Ces groupes donneront naissance à la CCF qui préconisera le socialisme fabien – un principe de transition non révolutionnaire vers un régime socialiste. Woodsworth devient la conscience du Parlement ainsi que le défendeur des libertés civiles, et fait campagne pour les chômeurs dans les années 1930. À cette époque, la CCF avait déjà acquis une place dans plusieurs assemblées législatives et en 1940, huit députés siégeaient au Parlement.

À l’approche de la Deuxième Guerre mondiale, la CCF se divise entre ceux qui appuient la participation du Canada à la guerre et ceux qui, comme Woodsworth, préfèrent la neutralité. En 1940, Woodsworth est réélu, mais difficilement; il meurt le 21 mars 1942. Woodsworth, un pacifiste des premières heures, s’opposait à toute forme de violence pour accéder au pouvoir. C’est pourquoi il s’est élevé contre le parti communiste et la révolution, même si ce parti croyait comme lui au socialisme. 

Premier congrès national de la Cooperative Commonwealth Federation (C.C.F.)
© Bibliothèque et Archives Canada / C-029298

Les idéaux de Woodsworth sont exprimés dans le manifeste de Regina :

La C.C.F. est une fédération d’organisations qui vise à mettre en place au Canada un commonwealth coopératif dont le principe sera la réglementation de la production, de la distribution et de l’échange pour répondre aux besoins des gens plutôt que pour faire des profits.

…Elle n’interviendra pas non plus dans les droits culturels des minorités raciales ou religieuses. La C.C.F. préconise une organisation collective adéquate de nos ressources économiques qui rendra possible l’accroissement des heures de loisirs et améliorera la vie de chaque citoyen.

Au fil du temps, la CCF a étendu sa sphère d’influence au palier provincial et fédéral et sa fusion avec d’autres groupes a donné lieu à la création du Nouveau Parti démocratique. James Shaver Woodsworth a été désigné personne d’importance historique nationale en 1972 pour son rôle en tant que premier chef de la CCF; depuis 1974, il est commémoré par une plaque installée à Winnipeg au Manitoba.

Date de modification :