Cette semaine en histoire

Archives

Un héros méconnu

Semaine du lundi le 20 décembre 2004

Le 23 décembre 1900, la voix de Reginald Aubrey Fessenden est la première à être diffusée à la radio. Fessenden est un brillant inventeur: on lui doit notamment le sonar, le téléavertisseur, la balle traçante et l'ouvre-porte de garage automatique, mais sa réalisation la plus remarquable demeure la transmission de messages vocaux par ondes électromagnétiques.

Reginald A. Fessenden (Portrait)
© Gracieuseté des archives de l'état de la Caroline du Nord / N.60.2.13

Fessenden naît au Québec en 1866, mais il passe presque toute son enfance en Ontario. Dès son plus jeune âge, il excelle en mathématiques et en sciences. À 14 ans, Fessenden reçoit une bourse d'études en mathématiques du Bishop's College. Devenu enseignant aux Bermudes, il décide par la suite de consacrer plus de temps à ses inventions.

Fessenden et son assistant, Alfred Thiessen, réalisent des expériences avec les ondes électromagnétiques. Ils testent leurs théories sur l'île Cobb, près de Washington, D.C. Thiessen se tient à un mille de distance pendant que Fessenden lui demande au microphone : « Neige-t-il où vous êtes M. Thiessen? Si c'est le cas, dites-le-moi par télégraphe ». La réponse de Thiessen indique qu'il neige : on vient de transmettre le premier message vocal intelligible par ondes électromagnétiques. Cette découverte contribuera au développement de la radio moderne.

Vue intérieure de la station Brant Rock (Mass.) montrant Fessenden et autres à la table d'opération, 1906.
© Gracieuseté des archives de l'état de la Caroline du Nord / N.77.10.40

Fessenden poursuit ses expériences de transmission sans fil avec le soutien financier des millionnaires Walker et Given, qui acceptent de former la National Electric Signaling Company à condition que Fessenden cède ses droits d'inventeur à l'entreprise. Bientôt, des stations de transmission sans fil ouvrent dans diverses villes américaines. Fessenden et son équipe sont les premiers à transmettre des messages vocaux de part et d'autre de l'Atlantique, entre les États-Unis et l'Écosse. En 1906, la veille de Noël, Fessenden se sert du code morse pour communiquer avec tous les navires en mer, expliquant qu'un message spécial va suivre. Fessenden s'adresse alors aux personnes présentes à bord et fait jouer un enregistrement d'un largo de Handel. Ceux qui assistent à cette transmission sont stupéfaits d'entendre une voix humaine sortir des écouteurs qui ne transmettaient jusque-là que des messages en code morse.

Après la Seconde Guerre mondiale, Fessenden se retire aux Bermudes et meurt en 1932. Sur sa tombe sont inscrits des hiéroglyphes égyptiens signifiant « Je suis hier et je connais demain », description juste d'un homme exceptionnel qui n'a jamais reçu la reconnaissance qu'il méritait de son vivant, mais dont les inventions lui ont survécu. Reginald Aubrey Fessenden a été désigné personne d'importance historique nationale en 1943.

Date de modification :