Cette semaine en histoire

Archives

À bon port

Semaine du lundi le 30 août 2004

Le 30 août 1943, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Haida entre en service dans la Marine royale du Canada (MRC).

NCSM Haida à mer.
© Ministère de la Défense nationale

Le Haida deviendra le navire le plus décoré de l’histoire de la MRC. Il compte parmi les 27 destroyers de la classe Tribal qui ont été construits, dont huit ont servi dans la MRC. Les destroyers de la classe Tribal, conçus en Grande-Bretagne avant la Seconde Guerre mondiale, se distinguent par leur conception d’avant-garde. Le Haida porte le nom d’un peuple autochtone qui a habité de nombreux villages dans les îles de la Reine-Charlotte depuis au moins 6 000 ans.

À l’automne de 1943, le Haida navigue avec la Marine royale britannique, escortant les convois alliés jusqu’à Mourmansk, en Union soviétique, au nord du cercle polaire. En décembre 1943, le Haida participe à la bataille du Cap Nord, au cours de laquelle le cuirassé allemand Scharnhorst est coulé. En 1944, le Haida se joint à d’autres navires de guerre alliés pour bloquer la navigation côtière ennemie au large des côtes de la France en prévision du débarquement du Jour J. Au cours de cette période, le Haida acquiert une grande renommée, coulant plus de navires ennemis que n’importe quel autre navire de la MRC. En juin 1944, le Haida fait partie de l’immense armada alliée qui appuie les débarquements du Jour J sur la côte française. Pendant les derniers mois de la guerre, le Haida patrouille la mer du Nord et la côte norvégienne.

Après la cérémonie de bienvenue, NCSM Haida est en place pour rester toujours à l'unité de la réserve navale de NCSM Star.
© Ministère de la Défense nationale

En1950, le Haida est retiré du service en vue de sa modernisation et de sa conversion en escorteur anti-sous-marin. En 1952, il fait partie de la campagne des Nations Unies en Corée. Ses tâches au cours de la guerre de Corée sont d’assurer l’escorte anti-sous-marine des navires de la flotte des Nations Unies et de fournir un tir d’appui aux opérations terrestres. Après cette guerre, le Haida sert dans la flotte canadienne de l’Atlantique, la plupart du temps en compagnie des forces de l’OTAN. Après une tournée d’adieu des Grands lacs à l’été 1963, le Haida est destiné à la ferraille, mais à cause de ses états de service légendaires, un groupe d’anciens combattants de la marine décide d’acheter le navire pour en faire un musée naval. Le Haida est amarré dans le secteur riverain de Toronto pendant près de 40 ans. Plus récemment, il est remorqué jusqu’au havre de Hamilton, où il fait partie du Centre marin de découvertes du Canada.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la MRC comptait 400 navires de guerre. De toute cette flotte, il ne reste que deux bâtiments, dont le Haida. En tant que dernier exemple survivant des destroyers de la classe Tribal, le NCSM Haida a été désigné un lieu historique national du Canada en 1984.

Date de modification :