Cette semaine en histoire

Archives

La gare Union

Semaine du lundi le 9 août 2004

Le 11 août 1927, la gare Union de Toronto accueille ses premiers trains de voyageurs. Ce bâtiment est le plus bel exemple au Canada des gares construites dans le style Beaux-Arts à une époque de croissance urbaine et d’expansion des chemins de fer nationaux.

La gare Union pendant sa construction, 1er mars 1916
© Peake et Whittingham / Bibliothèque et Archives du Canada / PA-067277

L’idée de construire la gare Union naît en 1904, après qu’un gros incendie ait détruit une bonne partie du quartier des industries manufacturières et des entrepôts de Toronto. Les compagnies de chemin de fer voient dans cette catastrophe une occasion unique de concevoir une vaste gare commune pouvant accommoder un nombre croissant de trains de voyageurs. L’idée de bâtir une gare pouvant accueillir deux compagnies de chemin de fer n’était pas nouvelle au Canada : les compagnies de chemin de fer collaboraient déjà pour réduire leurs coûts de construction et d’entretien. La concentration des installations à un seul endroit était aussi plus pratique pour les voyageurs. La gare Union de Toronto a été construite entre 1914 et 1927 par le Grand Trunk Railway et le Canadien National.

L'intérieur du grand hall illustre le caractère grandiose et le style de la gare Union de Toronto.
© Cité de Toronto

À l’époque, la construction de la gare Union présente un défi considérable, car aucun terminus ferroviaire de cette taille et de cette complexité n’a encore été réalisé au Canada. Le projet coïncide également avec la dernière grande étape de la construction du réseau ferroviaire au pays. Ce qu’on souhaite, c’est un immense bâtiment de plus de 750 pieds, capable d’accueillir jusqu’à 240 000 personnes chaque jour! L’équipe d’architectes chargée de concevoir et de réaliser le terminus opte pour le populaire style Beaux-Arts, inspiré des enseignements de l’École des Beaux-Arts de Paris. Fondée en 1819, cette école préconise la monumentalité, le sens du drame, un plan rationnel et des détails classiques imposants. Ce style est bien adapté aux vastes gares ferroviaires alors en construction au Canada et aux États-Unis.

À cause de plusieurs obstacles et notamment des retards dus à la Première Guerre mondiale, il faudra 23 ans pour concevoir et construire la gare. Plus tard, l’accroissement de la population à Toronto mènera à la création d’un train de banlieue, le GO. La gare Union continuera cependant d’être au cœur du réseau ferroviaire de la ville. Plus de 100 000 voyageurs empruntant VIA, GO ou le métro de Toronto passent chaque jour par la gare Union.

Avec sa monumentalité, ses détails classiques et son emplacement formel, la gare Union est le plus grand et le plus bel exemple du style Beaux-Arts appliqué à l’architecture ferroviaire au Canada. La gare Union a été désignée lieu historique national.

Date de modification :