Cette semaine en histoire

Archives

Coulé!!!

Semaine du lundi le 5 octobre 1998

Le 5 octobre 1884, une tempête fait rage dans la baie Georgienne et le vapeur Arabia sombre dans les eaux glacées. Il semble que sa cargaison de grains se soit imbibée d'eau, qu'elle ait pris de l'expansion et fait sauter les soudures de la coque. À mesure que l'eau s'engouffre, l'équipage abandonne le navire. Aucune vie n'est perdue, mais l'Arabia coule lentement vers le fond. Aujourd'hui, l'épave repose à 37 mètres (120 pieds) de profondeur dans le parc marin national Fathom Five, en Ontario. Ces eaux traîtresses situées au bout de la péninsule Bruce ont causé la perte d'un grand nombre de navires et les vestiges d'au moins 21 vapeurs et voiliers reposent aujourd'hui dans les limites du parc marin national.

Plongeur à Fathom Five

Plongeur à Fathom Five
© Parcs Canada

Les cinq Grands Lacs forment la plus grande étendue d'eau douce au monde. Ils ont joué un rôle important dans l'histoire de la navigation au Canada. Les commerçants de fourrures ont été parmi les premiers à les utiliser pour transporter de grosses cargaisons de marchandises. En 1855, une voie ferrée a été construite pour relier Toronto à Collingwood sur la baie Georgienne, donnant ainsi à Toronto une ouverture vers l'Ouest et favorisant le développement de la partie supérieure des Grands Lacs. De 1870 à 1886, année de l'achèvement du chemin de fer du Canadien Pacifique, les Grands Lacs étaient le meilleur moyen de transporter de la nourriture et des biens manufacturés en direction de l'Ouest, vers le Manitoba. De nos jours, les vraquiers dominent la navigation sur les Grands Lacs et font le lien entre le centre du continent et les marchés du monde entier. L'une des principales marchandises est le grain – le même produit que transportait l'Arabia en 1884!

Randonneurs à l'île Flowerpot

Randonneurs à l'île Flowerpot
© Parcs Canada / Philip Goldring

Avec l'amélioration des transports, les Grands Lacs sont devenus une destination touristique très populaire. En 1987, Fathom Five, grâce à ses particularités écologiques exceptionnelles, est devenue la première aire marine nationale de conservation du Canada. Avec ses 45 milles carrés (116 km²) d'eau douce, ses falaises et ses cavernes sous-marines et plus de vingt épaves, Fathom Five offre les meilleures possibilités de plongée en scaphandre autonome ou en apnée au Canada. Évidemment, on peut aussi admirer les épaves à partir de bateaux à fond de verre ou visiter quelques îles. Sur les 19 que compte le parc, l'île Flowerpot est la plus connue, avec ses piliers, ses sentiers et ses cavernes uniques en leur genre. Tout près, sur la terre ferme, les visiteurs peuvent explorer le parc national de la Péninsule-Bruce et en admirer les falaises de calcaire, les forêts mixtes, les marais et les plages tranquilles.

Pour plus d'information sur le parc marin national Fathom Five, voir la page Web de Parcs Canada, Fathom Five

Pour plus d'information sur le parc national de la Péninsule-Bruce, voir la page Web de Parcs Canada, Péninsule-Bruce

Date de modification :