Cette semaine en histoire

Archives

La Monnaie canadienne royale

Semaine du lundi le 16 février 2004

Le 19 février 1908, les premières pièces de monnaie en argent sont frappées à la Monnaie royale canadienne. Dès sa construction, en 1905-1908, cet imposant édifice se démarque par son architecture et par ses fonctions qui symbolisent la richesse et l’autonomie financière du pays.

Pièce de 5 dollars en or de 1912
© Collection nationale de monnaies, Musée de la monnaie, Banque du Canada. Photographe : Gord Carter, Ottawa.

Lorsque les premiers colons s’établissent au Canada, ils troquent biens et services. À mesure que la colonie prend de l'essor et que les échanges commerciaux se multiplient, de nombreuses pièces de monnaie étrangère circulent et même des cartes à jouer, ce qui sème parfois la confusion. Jusqu’en 1867, les pièces de monnaie sont frappées par des banques à chartes et des marchands privés qui ont chacun leur système. Pour régler ce problème, le gouvernement fait appel à la Monnaie royale de Londres, puis à une firme d’Angleterre afin de fabriquer des pièces de monnaie pour le pays. Cette mesure améliore l’économie canadienne à l’intérieur des frontières.

En mai 1899, le ministre des Finances, W.S. Fielding, revendique à la Chambre des communes la fondation d’un hôtel de la monnaie pour augmenter le contrôle du gouvernement canadien sur l'économie, celui-ci sortant d’une grave crise. De plus, l’exploitation des mines d’or de l’Ouest canadien motive la décision d’ériger ce bâtiment. Cependant, Fielding opte pour la construction d’une succursale de la Monnaie royale de Londres puisque la mise en circulation d’une trop grande quantité de pièces en or risque de provoquer une crise inflationniste. Le Canada conclut alors une entente avec l’Angleterre pour ouvrir une succursale de la Monnaie royale à Ottawa.

L'édifice de la Monnaie royale canadienne
© Parcs Canada

En 1905, l’architecte en chef des Travaux publics, David Ewart, est chargé de dresser les plans de l’édifice, celui-ci ouvre officiellement ses portes en janvier 1908. L’œuvre d’Ewart est à la fois symbolique et pratique : elle rehausse le prestige national tout en logeant des bureaux et une usine servant à la fabrication de numéraires. Située à proximité de la colline du Parlement, sur une des plus prestigieuses rues d’Ottawa, promenade Sussex, la Monnaie royale possède une façade marquée par deux petits pavillons en saillie et par deux jolies tourelles octogonales qui lui donnent l’aspect d’un château médiéval. La Monnaie royale fait partie d’un ensemble d’édifices gouvernementaux érigés à Ottawa par le ministère des Travaux publics au début du XXe siècle et qui, par leur architecture d’inspiration gothique, prêtent un caractère harmonieux à la capitale nationale.

En 1979, la Monnaie royale canadienne a été désignée un lieu d’importance historique nationale.

Pour en savoir davantage sur l'exploitation des mines d'or de l'Ouest canadien, consultez De l'or !!! dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :