Cette semaine en histoire

Archives

Un temple maçonnique à Montréal

Semaine du lundi le 9 février 2004

Le Masonic Memorial Temple, consacré à la mémoire des combattants de la Première Guerre mondiale, est inauguré à Montréal le 12 février 1930. Cet édifice imposant est l’une des dernières constructions au Canada de style Beaux-Arts, style en vogue jusque dans les années 1930. Conçu par l’architecte John S. Archibald, ce bâtiment était destiné à la société des francs-maçons, fraternité qui a fait couler beaucoup d’encre au cours des siècles.

Façade du temple Masonique Mémorial
Façade du Masonic Memorial Temple de Montréal
© Parcs Canada / Andrew Waldron

Le temple Memorial présente plusieurs traits architecturaux propres au style Beaux-Arts. Sa façade comporte, entre autres, un parement en pierre de taille de couleur claire ainsi que des ornements classiques. Surplombant l’entrée principale, quatre colonnes ioniques sont couronnées d’un fronton finement sculpté. Une frise, portant l'inscription latine Fides, Caritas, Veritas, Libertas et Spes (loyauté, amour, vérité, liberté et espoir), ainsi qu’un entablement comportant le nom de l’édifice, dominent cette façade grandiose.

Apparue en Europe à la fin du 17e siècle, la franc-maçonnerie traverse au 18e siècle une période de renaissance fondée sur les valeurs des Lumières et les idées d’Isaac Newton. Au Canada, on sait que ce mouvement existe au moins dès le 18e siècle, mais il ne prend un véritable essor qu’à partir du 19e. Traditionnellement, les francs-maçons expriment leurs principes moraux et spirituels dans l’architecture de leurs temples. Pour eux, Dieu est le grand architecte de l’univers et le légendaire temple de Salomon constitue le premier édifice construit en ce monde par la volonté divine. Ce temple, décrit dans l’Ancien Testament, sert donc d’inspiration aux loges maçonniques érigées partout dans le monde.

Temple Masonique de MOntréal
Masonic Memorial Temple de Montréal
© Parcs Canada / Andrew Waldron
N’échappant pas à cette règle, plusieurs symboles exprimant les valeurs et les origines maçonniques ont été associés aux éléments de la composition architecturale du temple Memorial. La franc-maçonnerie veut rassembler les hommes dans une grande fraternité et considère que, pour y arriver, quatre grands principes doivent être respectés : la croyance en un être suprême et en la valeur fondamentale de l’homme, la soumission aux lois ainsi que l’obligation de servir. Les pierres angulaires du temple symbolisent ces quatre fondements. La couleur bleue de trois des quatre loges évoque le ciel et la lettre « G », représentant Dieu (God) ainsi que la géométrie, est suspendue au centre de la quatrième loge.

En raison de son architecture remarquable et de sa signification métaphorique, le Masonic Memorial Temple de Montréal a été désigné lieu d’importance historique nationale en juin 2001.

Date de modification :