Cette semaine en histoire

Archives

Une vie de prière

Semaine du lundi le 1er décembre 2003

Le 2 décembre 1841, les premiers Oblats missionnaires de Marie-Immaculée arrivent à Montréal, en provenance de France, pour fonder leur première mission à l'étranger. Par la suite, bien des oblats partiront du Canada pour aller fonder de nouvelles missions dans d'autres pays. Il existe aujourd'hui 68 missions oblates dans le monde.

L'église de Saint-Hilaire sur la rivière Richelieu, Québec : la première église oblate en Amérique
© Jean-Paul Picard, OMI
Le père Eugène de Mazenod fonde les Oblats de Marie-Immaculée en 1816 dans le but de raviver la foi des fidèles après les tumultes de l'époque napoléonienne et de prêcher la bonne parole aux plus démunis. Le mot « oblat » signifie « consacré à Dieu ». Depuis la fondation de leur ordre, les oblats demandent à la Vierge Marie de guider leurs actions. En 1841, l'évêque de Montréal, monseigneur Ignace Bourget, demande instamment aux oblats de lui fournir des missionnaires afin d'œuvrer auprès des colons et des Autochtones. De Mazenod n'hésite pas à envoyer quatre pères et deux frères au Canada. Dans les années qui suivent, d'autres oblats viennent au Canada, grossissant suffisamment les rangs pour que l'ordre puisse envoyer bon nombre de missionnaires en Afrique et en Amérique du Sud.

Au Canada, les oblats consacrent beaucoup d'efforts à enseigner le christianisme aux Autochtones. Ils sillonent le Canada, se familiarisant avec le territoire et ses nombreuses cultures. Ils étendent leurs missions plus au nord et plus à l'ouest de Montréal, parvenant ainsi à joindre davantage de communautés autochtones.

Danse liturgique d'un groupe indien durant l'Eucharistie à Lac Ste-Anne
© OMI, 1994

Outre leur travail missionnaire, les oblats œuvrent à d'autres objectifs d'évangélisation. En 1848, ils fondent le College of Bytown, qui deviendrait l'Université d'Ottawa. En 1965, ce collège est transféré au gouvernement de l'Ontario et les facultés ecclésiastiques deviennent l'Université Saint-Paul. Ils fondent également le collège Saint-Jean à Edmonton. Ils dirigent le sanctuaire marial de Notre­-Dame-du-Cap au Cap-de-la-Madeleine (Québec) et le pèlerinage du Lac-Sainte-Anne dans le comté de Lac Sainte-Anne (Alberta). Ils fondent aussi le centre Galilee Mission à Arnprior (Ontario) et la maison Jésus-Ouvrier à Québec, afin que les gens aient la possibilité d'apprendre, d'interagir et de raviver leur foi.

Actuellement, le Canada compte encore quelque 700 oblats, répartis dans trois provinces oblates. Même s'ils sont peu nombreux, ils demeurent actifs. L'arrivée des Oblats missionnaires de Marie-Immaculée au Canada est un événement d'importance historique nationale commémoré par une plaque érigée à Ottawa (Ontario).

Date de modification :