Cette semaine en histoire

Archives

Le Parc national du Canada Yoho : un havre de paix

Semaine du lundi le 8 décembre 2003

La réserve du Parc Yoho, qui deviendra plus tard un parc national en Colombie-Britannique, est établie le 14 décembre 1901. Situé sur le versant ouest des Rocheuses, ce parc est renommé au niveau national et international pour sa grande diversité écologique et ses richesses patrimoniales uniques.

Lac Mary et O'Hara du sentier Opabin Prospect du Parc national du Canada Yoho
© Parcs Canada / W. Lynch

Le Parc national du Canada Yoho compte parmi les 40 parcs nationaux du Canada; il partage une frontière commune avec les parcs nationaux Banff et Kootenay. Yoho est un mot d’origine crie qui exprime l’admiration envers les majestueux paysages de ce parc. Cet endroit se caractérise par ses montagnes aux sommets enneigés, des cours d’eau glaciaires, des lacs turquoise, d’impressionnantes chutes et des forêts silencieuses. S’étendant sur une superficie de 1 310 kilomètres carrés, ce parc abrite une grande variété d'espèces végétales. Près de 300 espèces d’oiseaux, de mammifères, de reptiles et d’amphibiens y habitent aussi, dont certaines espèces sont rares ou menacées de disparition.

Fossile du site argileux de Burgess
© Parcs Canada / W. Lynch

En 1909, durant une excursion, un paléontologue y découvre l’un des plus importants sites de fossiles au monde, les shales de Burgess. Les scientifiques ont identifié dans ce dépôt de fossiles cambriens plus de 120 espèces d’animaux marins à corps mous qui vivaient dans les mers il y a 515 millions d’années. Cette trouvaille leur a non seulement permis de recueillir de précieuses informations sur la période cambrienne, mais les a aidés à répondre à certaines questions sur l’évolution. En 1981, l’UNESCO désignait les shales de Burgess « site du patrimoine mondial ». Le Parc national du Canada Yoho réunit aussi de nombreuses ressources culturelles, notamment deux lieux historiques nationaux : le col Kicking Horse et le salon de thé des chutes Twin, une ancienne maison de thé de style rustique. On y trouve également 114 sites archéologiques, ainsi qu’une gare ferroviaire et cinq édifices fédéraux qui ont une valeur patrimoniale.

L’histoire de ce parc est intimement liée au développement du chemin de fer. Dans les années 1870, l’Amérique du Nord s’intéresse de plus en plus au tourisme et aux activités de loisirs dans la nature sauvage. Les compagnies ferroviaires encouragent alors le développement d’attraits touristiques le long de leurs lignes. Le chemin de fer du Canadien Pacifique, achevé en 1885, et la Transcanadienne, aménagée de 1910 à 1970, traversent ce parc, ce qui permet aux voyageurs de se rendre facilement aux divers points d’intérêt. Cet endroit est d’ailleurs réputé pour la gamme d’activités offertes au public, en particulier les randonnées pédestres sur des sentiers panoramiques et le ski de fond.

L’un des joyaux du réseau des parcs nationaux, le Parc national du Canada Yoho fait partie du site du patrimoine mondial des parcs des Rocheuses, l’une des plus grandes aires protégées du monde.

Date de modification :