Cette semaine en histoire

Archives

Wilfred Grenfell : la générosité dans l'âme

Semaine du lundi le 6 octobre 2003

Le 9 octobre 1940 meurt le médecin missionnaire Wilfred Grenfell.  Par son travail et sa générosité, ce grand homme a largement contribué à l'amélioration des services sociaux et médicaux offerts à la population côtière de Terre-Neuve et du Labrador. 

Wilfred T. Grenfell
© Bibliothèque et Archives Canada / 022876

Né le 28 février 1865 en Angleterre, William Grenfell est diplômé en médecine en 1888.  Quelques années auparavant, il s’était engagé activement dans le christianisme et c’est probablement ce nouvel esprit de dévotion, de même que sa passion pour la médecine, qui le pousse après ses études à accepter un poste au sein de la Royal National Mission to Deep Sea Fishermen. Cette organisation, dont Grenfell devient le directeur en 1889, a comme premier objectif de dispenser des services médicaux et religieux aux pêcheurs de la mer du Nord dans le nord-ouest de l’Europe.

En 1892, à la demande de l’organisme, Grenfell se rend sur les côtes de Terre-Neuve et du Labrador pour y enquêter sur la situation des habitants. Il y découvre une situation déplorable. La population, constituée en majorité de pêcheurs, est en piètre état; les quelques milliers de résidants ne reçoivent la visite que d’un seul médecin par an, et ils sont en outre très pauvres. Grenfell regagne donc l'Angleterre afin d’amasser des fonds pour leur venir en aide. En 1893, le dévoué médecin revient au Labrador où il ouvre une première mission à Battle Harbour. Le premier hôpital de la région y est alors construit. Rapidement, d’autres missions dotées d’hôpitaux, d’orphelinats, d’écoles et de magasins coopératifs sont établies ailleurs au Labrador, à Terre-Neuve et même dans l'est du Québec. Ces installations étant dispendieuses, Grenfell doit user de son charisme pour faire valoir sa cause. Son principal soutien financier lui viendra des États-Unis, notamment après son mariage, en 1909, avec Ann MacClanahan, une héritière de Chicago.

Sir Wilfrid Grenfell, orphelinat et pensionnat. St. Anthony (Terre-Neuve)
© Bibliothèque et Archives Canada / C-023564

En 1912, le docteur Grenfell quitte son poste à la Royal National Mission pour fonder l’International Grenfell Association. St. Anthony, une de ses missions de Terre-Neuve, devient le siège social de la nouvelle organisation. Malheureusement, pour des raisons de santé, Grenfell doit cesser son travail actif en 1927. Par bonheur, la Newfoundland Outport Nursing and Industrial Association* (NONIA) prend la relève en 1920. Le Dr Grenfell se retire alors au Vermont, où il continue à chercher du financement. Il y décède quelques années plus tard.

Grand voyageur tout au long de sa vie, Grenfell accomplit un dernier voyage à Terre-Neuve et au Labrador en 1940 où il est accueilli en héros. Il a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa vie. Pour avoir contribué à l’amélioration des conditions de vie des populations maritimes, Wilfred Grenfell a été désigné personne d’importance historique nationale.

Pour en savoir davantage sur NONIA, consultez La NONIA : un nouveau-né utile à la communauté! dans les archives de Cette semaine en histoire.

* Association de métiers et de soins infirmiers des ports isolés de Terre-Neuve.

Date de modification :