Cette semaine en histoire

Archives

Carrefour de la nature et de la culture

Semaine du lundi le 22 septembre 2003

Le 27 septembre 1888, le parc Stanley, qui deviendra l’un des plus grands parcs urbains du monde, est officiellement inauguré à Vancouver, en Colombie-Britannique. Par son remarquable environnement naturel, ce parc constitue un véritable contraste avec le dynamique milieu urbain adjacent.

Sentier et digue encerclant le parc Stanley
© Parcs Canada
D’abord occupé pendant plusieurs siècles par différents peuples amérindiens, en 1859 l'emplacement futur du parc Stanley sert de base militaire aux Britanniques qui anticipent une attaque américaine. Cependant, lorsque la ville de Vancouver est incorporée en 1886, les autorités municipales reconnaissent rapidement les attributs particuliers de ce vaste terrain boisé bordé d’eau et de montagnes. Dès lors, elles entreprennent des démarches auprès du gouvernement britannique afin que leur soient cédées ces terres forestières qu’elles prévoient aménager en parc. L’année suivante, la transaction est acceptée et le Conseil municipal de Vancouver obtient pour une somme dérisoire la gestion de plus de 1 000 acres de terrain. Le parc est alors créé, mais la cérémonie d’inauguration n'a lieu qu’en septembre 1888. Un an après cet événement, il est baptisé parc Stanley en l’honneur de Frederick Arthur Stanley, alors gouverneur général du Canada.

Jardin du parc Stanley
© Parcs Canada
Dès le début du 20e siècle, le parc Stanley devient une destination touristique recherchée, et de nos jours, il accueille plus de huit millions de visiteurs par année. Avec son cadre naturel exceptionnel, de même que la panoplie d'activités qui s'y déroule, il n’est pas étonnant que cet endroit connaisse une si grande popularité et ce, particulièrement auprès des habitants de Vancouver. Première attraction du parc, la forêt, où s’élèvent les gigantesques conifères, regorge d’une faune et d’une flore variées. Encore aujourd’hui, plusieurs secteurs, grandement protégés, ont conservé leur beauté sauvage. À cela s’ajoute ici et là une diversité de zones récréatives soigneusement aménagées, accessibles par le réseau de pistes sillonnant la forêt ou encore par les chemins construits à même les digues entourant le parc. En plus des multiples aménagements sportifs et terrains de jeux destinés aux enfants, le parc Stanley abrite un zoo, l’aquarium de Vancouver et des plages. Aussi, les magnifiques jardins spécialisés, les mâts totémiques datant du 19e siècle, les nombreuses statues et les monuments commémoratifs sont autant d’éléments culturels qui ajoutent à l’intérêt du parc.

La mise en valeur du parc Stanley s’inscrit dans un important mouvement de création de parcs urbains qui se produit au Canada au tournant du 20e siècle. Pour sa part, le parc Stanley a su se démarquer en tant que parfait exemple de parc urbain où s’harmonisent éléments naturels et culturels. Il a été désigné lieu historique national en 1988, soit l’année de son 100e anniversaire.

Date de modification :