Cette semaine en histoire

Archives

Abraham Gesner : un scientifique passionné!

Semaine du lundi le 28 avril 2003

Le 2 mai 1797 naît Abraham Gesner à Cornwallis (Nouvelle-Écosse). Médecin au parcours peu conventionnel, il se passionnera pour la géologie, écrira de nombreux ouvrages scientifiques et mettra au point le raffinage du kérosène.

Abraham Gesner

Abraham Gesner
© Postes Canada, 1999.
Reproduit avec permission

Enfant, Abraham collectionne les minéraux et roches qu’il déniche près de chez lui. Issu d’une famille nombreuse et modeste, il reçoit une éducation convenable, mais ses parents n’ont pas les moyens de l'envoyer au collège. C’est un riche docteur de la région qui lui paie des études en médecine, en Angleterre. Même si l’idée de devenir médecin ne lui sourit guère, Gesner profite de son séjour outre-mer pour assister à des conférences sur la géologie et les sciences naturelles. De retour en Nouvelle-Écosse, il s’établit à Parrsboro, où il commence à pratiquer la médecine. Cette région, qui regorge de minéraux et de phénomènes géologiques lui plaît beaucoup. Les visites qu’il rend à ses patients se transforment souvent en expéditions pendant lesquelles il note ses observations et amasse différents échantillons. Ses recherches personnelles le poussent à publier un premier ouvrage sur la géologie et la minéralogie de la Nouvelle-Écosse.

En 1838, Abraham Gesner devient le premier géologue provincial de la colonie britannique et il déménage avec sa famille à Saint John (Nouveau-Brunswick), où il répertorie et classifie les minéraux. Malheureusement, ses prédictions quant à la quantité de charbon que récèle la province s’avèrent exagérées et le gouvernement le prive de financement. En 1842, Abraham ouvre le musée Gesner avec les spécimens qu’il a recueillis au fil des ans. Toutefois, les profits ne sont pas suffisants pour éponger ses dettes. Ses amis (et créanciers) acceptent alors ses collections en guise de paiement. Celles-ci seront plus tard acquises par la Société d’histoire naturelle du Nouveau-Brunswick, qui les utilisera lors de la création du musée du Nouveau-Brunswick.

En 1843, le Dr Gesner et sa famille regagnent la Nouvelle-Écosse. C’est au cours des années suivantes qu’Abraham fait des expériences sur la distillation de l’huile de charbon. Il découvre le kérosène, combustible qu’il fait breveter et qui lui sert à inventer une nouvelle lampe. C’est à l’Île-du-Prince-Édouard, où il est géologue et conférencier, qu’il fait sa première démonstration. Après avoir discuté avec certains hommes d’affaires américains, Gesner déménage à New York et ouvre une usine à Long Island (New York), en 1854. L'utilisation du kérosène comme source de lumière et comme lubrifiant devient de plus en plus populaire en Amérique du Nord. Le kérosène remplace rapidement l’huile de baleine, combustible coûteux, alors largement utilisé pour alimenter les lampes. En 1863, Abraham vend ses brevets et rentre en Nouvelle-Écosse. Il meurt le 29 avril 1864, à Halifax, alors qu’il vient d’être nommé professeur à l’Université Dalhousie.

Abraham Gesner a été désigné personne d’importance historique nationale pour sa contribution marquante à la science.

Date de modification :