Cette semaine en histoire

Archives

Un monument à la mémoire d'une nation

Semaine du lundi le 21 juillet 2003

Le 26 juillet 1936, en présence du roi Édouard VIII et de dizaines de milliers de personnes, est inauguré le Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France. Érigé à l'emplacement de la célèbre bataille de Vimy, le monument rend hommage aux soldats canadiens qui ont combattu durant la Première Guerre mondiale.

Défilé aérien lors de l'inauguration du Monument

Défilé aérien lors de l'inauguration du Monument
© Bureau du cinématographe officiel
Office national du film du Canada
BAC / PA=148872

En octobre 1921, on organise un concours à l'échelle du Canada dans le but de choisir les plans d’un monument à la mémoire de ces soldats. Parmi les 160 projets soumis, celui de Walter Seymour Allward, un architecte et sculpteur de Toronto, est retenu. En 1922, la France accorde au Canada le libre usage des 107 hectares de terre qui entourent la crête de Vimy, en reconnaissance des sacrifices faits par le Canada durant la Première Guerre mondiale. Le gouvernement canadien décide d’y ériger son monument et d’en faire un lieu de commémoration pour les 600 000 hommes qui ont servi le pays durant les quatre années de conflit, et plus particulièrement pour les quelque 60 000 qui sont morts au combat. C'est sur ce terrain que le gouvernement érige le monument proposé par Allward.

Sculpture représentant le Canada, une jeune nation en deuil

Sculpture représentant le Canada,
une jeune nation en deuil.

© Services de conservation du patrimoine,
TPSGC / Robert Pajot

La construction du monument débute en 1925 et se termine 11 ans plus tard. Il est construit au sommet de la crête, sur la côte 145, et repose sur une fondation d’environ 15 000 tonnes de béton renforcé par des centaines de tonnes d’acier. Les travaux d’excavation ont dû être menés avec précautions parce que le sol dissimulait encore des bombes et des obus non explosés. La base et les pylônes sont conçus à partir d’une pierre calcaire spéciale, importée de la Yougoslavie. Les 20 personnages qui ornent le monument ont été sculptés sur place, à même d’énormes blocs de cette pierre.

Allward avait confié que la composition du monument lui avait été inspirée par un rêve. Les deux pylônes, d’une hauteur de 27 mètres, représentent le Canada et la France – deux pays unis dans le combat. Faisant face au champ de bataille, les sculptures d’un homme et d’une femme en deuil représentent les familles canadiennes qui ont perdu leurs fils. Au sommet des pylônes se trouvent les statues de la Justice et de la Paix et, en-dessous, d’autres figures symbolisent la Vérité, la Connaissance, la Vaillance et la Compassion. Sur les parois du monument sont gravés les noms des 11 285 Canadiens morts en France durant la Première Guerre mondiale et qui n’ont pas de sépulture connue. On peut lire, sur le socle : « À la vaillance de ses fils pendant la Grande Guerre, et en mémoire de ses soixante mille morts, le peuple canadien a élevé ce monument ».

Le monument commémoratif est visité chaque année par des milliers de personnes

Le monument commémoratif est visité
chaque année par des milliers de personnes

© Parcs Canada / Émilie Paquin

Le monument de Vimy, chef-d’œuvre du savoir-faire canadien en sculpture, fait partie des réalisations qui ont valu à Walter Seymour Allward d’être reconnu comme personne d’importance historique nationale. Le champ de bataille de la crête de Vimy a quant à lui été désigné lieu historique national.

Pour en connaître davantage au sujet de la bataille de Vimy, consultez les archives de Cette semaine en histoire : Victoire des Canadiens à Vimy!

Pour plus d'information sur le Monument commémoratif du Canada à Vimy, visitez le site Web Anciens Combattants Canada.

Date de modification :