Cette semaine en histoire

Archives

On récolte ce qu'on sème

Semaine du lundi le 10 mars 2003

Le 11 mars 1617, Samuel de Champlain met le cap sur le Nouveau Monde. Parmi ses compagnons de voyage se trouve Louis Hébert, le premier colon à vivre de la terre en Nouvelle-France.

Samuel de Champlain
© Bibliothèque et Archives Canada / C-014305

Né à Paris vers 1575, Louis Hébert devient apothicaire et épouse Marie Rollet avec qui il a trois enfants. Malgré sa vie aisée en France, sa soif d'aventure est inassouvie et il accepte de s'établir de façon permanente en Nouvelle-France après s'y être rendu à deux reprises : à l'île Sainte-Croix en 1606 et à Port-Royal en 1610.

Arrivé à Québec à l'été 1617, Louis Hébert commence sans tarder à défricher une concession de terre dans la région de Québec. Grâce à ses efforts, une clairière s'ouvre enfin dans la forêt. Sur cette terre, il construit une maison et aménage un jardin qu'il cultive soigneusement. À l'automne, il se réjouit d'une abondante récolte de blé et de légumes. Durant plusieurs années, Louis est le seul à s'adonner aux travaux champêtres, à l'exception de Champlain, qui lui aussi pratique l'agriculture.

Peu à peu, Hébert étend son jardin et obtient des surplus de récoltes, ce qui lui permet de faire des échanges avec les Amérindiens. Un groupe de marchands est toutefois mécontent et oblige Hébert à lui céder l'excédent de ses grains. Malgré tout, il ne désespère pas et lorsqu'il est nommé procureur du roi de France par Champlain en 1620, il peut enfin faire entendre sa cause devant la cour. La cour décide de dissoudre le groupe de marchands et Hébert peut alors poursuivre paisiblement ses travaux.

Louis Hébert 1575?-1626

Louis Hébert 1575?-1626
© Bibliothèque et Archives Canada / C-016952

Au fil des années, Hébert augmente et diversifie sa production en important des bovins d'Europe. Il plante également des pommiers en provenance de Normandie ainsi que des pruniers, des vignes et des fleurs. La terre de la famille Hébert devient alors la première ferme modèle de la colonie, au grand bonheur de Champlain qui espère établir une colonie permanente. Malheureusement, Hébert fait une chute brutale sur la glace et succombe à ses blessures durant l'hiver 1626. Ainsi s'éteint le premier agriculteur français de la Nouvelle-France.

L'instigateur du voyage de Louis Hébert, Samuel de Champlain, a été reconnu comme une personne d'importance historique nationale en 1929. Une plaque honore sa mémoire à Ottawa, en Ontario.

Pour en savoir davantage sur Samuel de Champlain, visiter les archives de Cette semaine en histoire : Champlain cartographie les côtes et La fête nationale des Acadiens.

Date de modification :