Cette semaine en histoire

Archives

L'anniversaire de Davidson Black

Semaine du lundi le 20 juillet 1998

Davidson Black est né à Toronto, en Ontario, le 25 juillet 1884. Il s'est intéressé particulièrement à l'anthropologie physique, et surtout à l'étude des fossiles des premiers êtres humains. En 1927, il a découvert des vestiges fossiles près de Pékin (aujourd'hui Beijing) en Chine. Ces fossiles, qu'on a surnommés « l'Homme de Pékin », ont permis aux anthropologues de franchir une étape importante dans la compréhension de l'évolution des êtres humains.

Davidson Black (1884-1934), vers 1925

Davidson Black (1884-1934), vers 1925
© Ashley & Crippen

Diplômé de l'université de Toronto en anthropologie et en médecine en 1906, Black déménage aux États-Unis pour devenir professeur à la Case Western Reserve University de Cleveland, dans l'Ohio. Il revient à Toronto en 1917 pour s'enrôler dans le Corps de santé royal canadien et soigner les soldats revenant de la guerre dans les hôpitaux canadiens. En 1918, Black se rend en Chine afin d'enseigner au Peking Union Medical College (PUMC), un établissement financé par les Américains. En 1921, il devient président du Département d'anatomie du PUMC.

Black croit que les ancêtres immédiats de l'humanité venaient d'Asie. Il décide de prouver cette théorie par une série de fouilles archéologiques menées en Asie centrale. En 1927, sa recherche des premiers humains l'amène jusqu'à une caverne à Zhoukoudian, dans laquelle le Dr Otto Zdansky avait récemment découvert une dent d'une créature ressemblant à un être humain. C'est à cet endroit que Black met au jour « l'Homme de Pékin », sous la forme de divers fragments de squelette, comprenant un crâne, un membre, des dents et des maxillaires. Ces fossiles étaient vieux de 300 000 à 500 000 années! Black identifie une nouvelle espèce, qu'il croit être la dernière phase préhumaine de notre évolution.

Mme Nevitt Maybee, fille de Davidson Black,<br>au site du patrimoine mondial de Zoukhoudian (1996)

Mme Nevitt Maybee, fille de Davidson Black,
au site du patrimoine mondial de Zoukhoudian (1996)

© Aimablement communiqué par Mme Nevitt Maybee

Cette découverte vaut à Black une renommée internationale. En 1930, il devient l'un des premiers Canadiens à être élus membres de la Société royale de Grande-Bretagne. Il continue à travailler au projet de l'Homme de Pékin jusqu'à sa mort en 1934. En 1941, les vestiges fossiles sont expédiés aux États-Unis afin de les préserver pendant l'occupation japonaise de la Chine. Malheureusement, ils sont perdus quelque part en route. Black avait cependant réalisé des moules de ces fragments de squelette, de sorte que les scientifiques peuvent encore les étudier aujourd'hui.

Les spécialistes ne sont pas tous d'accord avec l'interprétation que Black a fait de ces vestiges fossiles. Certains pensent que ces fossiles ne représentent pas un être humain primitif, mais plutôt les restes d'un singe. Malgré ce débat, Davidson Black est grandement respecté pour sa contribution aux théories de l'évolution. C'est pour honorer cette contribution que Davidson Black a été reconnu par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et qu'une plaque en son honneur a été apposée à Toronto. En 1987, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO a reconnu l'importance de la découverte de l'Homme de Pékin en tant que rappel exceptionnel de la préhistoire de l'humanité en Asie. Zhoukoudian, le site des fouilles archéologiques de 1927, est un site du patrimoine mondial.

Date de modification :