Cette semaine en histoire

Archives

Un fossé devenu couloir industriel

Semaine du lundi le 19 janvier 2003

Le 19 janvier 1824, la Welland Canal Company est constituée en société. La construction d’une voie navigable pour relier les lacs Ontario et Érié débute peu après. Terminé en 1829, le premier canal Welland permet aux goélettes des Grands Lacs de contourner les infranchissables chutes Niagara pour se rendre en toute sécurité jusqu’au cœur de l’Amérique du Nord.

H.M.C.S PORTAGE entrant dans l'écluse numéro 6, 1949.

H.M.C.S PORTAGE entrant dans
l'écluse numéro 6, 1949.

© J.M Schreuer / BAC / PA-134344

C’est un homme d’affaires du Haut-Canada, William Hamilton Merritt, qui fonde la Welland Canal Company dans l'intention de construire un canal destiné à la navigation et à la production d’électricité pour les entreprises locales. Le canal Welland atténue la menace d’une agression économique ou militaire d'origine américaine, agression que les Canadiens redoutent depuis la guerre de 1812. Avec la récente construction du canal Érié, qui aboutit dans le port de New York, on craint également que le commerce ne soit détourné du fleuve Saint-Laurent et du port de Montréal. En offrant une voie navigable reliant le haut des Grands Lacs au lac Ontario, le canal Welland réussit au contraire à attirer les entreprises de la péninsule du Niagara et des établissements riverains du lac Érié dans le réseau commercial du Saint-Laurent. De plus, le canal stimule la colonisation et le développement industriel, ce qui influe fortement sur le paysage urbain de la région du Niagara.

La construction du canal est financée par des sources privées et publiques du Haut et du Bas-Canada, de New York et de l’Angleterre. Au départ, il relie le lac Ontario à la rivière Welland en suivant les cours d’eau naturels (les rivières Welland et Niagara) jusqu’au lac Érié. Il comporte 39 écluses en bois, un chemin de halage des barges et des voiliers, ainsi qu’un canal d’alimentation qui assure l’approvisionnement en eau. En 1841, le coût élevé de l’entretien des écluses pousse la nouvelle province du Canada à faire l’acquisition du canal, qui est ensuite prolongé et détourné à trois reprises pour devenir un couloir direct vers le lac Érié. En 1850, les écluses en bois sont remplacées par des écluses en maçonnerie de pierre. Le canal actuel est inauguré en 1932. Il mesure 42 kilomètres de longueur et ne compte que huit grandes écluses.

Le canal Welland, 1824, William Hamilton Merritt

Le canal Welland, 1824,
William Hamilton Merritt

© BAC / POS-000685

La dénivellation entre les lacs Ontario et Érié est de 99,5 mètres, ce qui fait du canal Welland le réseau d’écluses le plus escarpé au monde. Plus de 3 000 navires empruntent chaque année le canal, transportant quelque 40 millions de tonnes de cargaison. En plus de contribuer au commerce international, le canal Welland demeure une importante source d’eau et d’électricité pour la région du Niagara.

Une plaque commémorant l’importance historique nationale du premier canal Welland a été installée à St. Catharines.

Date de modification :