Cette semaine en histoire

Archives

« À chacun sa juste part »

Semaine du lundi le 28 octobre 2002

La première réunion annuelle du Conseil suprême de la Fishermen's Protective Union (FPU) se déroula à Change Islands (Terre-Neuve) du 1 au 3 novembre 1909. En dépit de son existence relativement courte, la FPU fut un mouvement pionnier qui révolutionna l’industrie des pêches de Terre-Neuve en encourageant l’équité entre les pêcheurs et les marchands. Il joua aussi un rôle important dans le développement de la vie politique et communautaire des pêcheurs.

La maison de William Coaker

La maison de William Coaker
© Parcs Canada / R. Goodspeed

La FPU fut fondée en 1908 par sir William Ford Coaker, en réaction à la mauvaise gestion de l’industrie des pêches de Terre-Neuve et à son exploitation des pêcheurs. Suivant sa devise « À chacun sa juste part », l’organisation chercha à libérer les pêcheurs d’un système économique injuste imposé par les marchands. Le poisson, évalué à un prix inférieur par les marchands, était échangé contre des biens dispendieux, endettant ainsi la plupart des pêcheurs. La FPU ouvrit ses propres magasins au comptant dans le but de mettre fin à la dépendance des pêcheurs à l’égard du système de crédit des marchands. Le mouvement s’étendit rapidement jusqu’à embrasser plus de la moitié des pêcheurs de Terre-Neuve, soit plus de 20 000 personnes!

La vision qu’entretenait Coaker pour la FPU incluait une vie communautaire cohésive. En 1916, on entama la construction de l’agglomération de Port Union. Située dans la région de Catalina, ce fut la seule ville de l’histoire canadienne qui fut construite et administrée par un syndicat. Dès sa construction, Port Union logea le siège social de la FPU et devint rapidement un centre commercial et industriel florissant. La Union Trading Company, la Union Export Company et la Union Shipbuilding Company étaient établies dans le port. Port Union possédait également une école, une église et un journal. En 1924, elle gagnait un ajout important, le Congress Hall, dans lequel se tinrent les assemblées annuelles de la FPU.

Le rivage où était situé<br>le chantier de construction maritime

Le rivage où était situé
le chantier de construction maritime

© Parcs Canada / R. Goodspeed

Pour atteindre les buts de la FPU, Coaker encouragea la création d’un parti politique attaché à l’organisation. Profitant de rapides succès, le Union Party, agissant au sein du Parti libéral, devint le principal parti d’opposition de Terre-Neuve, puis fut partenaire dans un gouvernement de coalition. Son programme politique révolutionnaire comprenait des règlements révisés pour l’industrie des pêches, un système d’éducation efficace et l’introduction de pensions de vieillesse. Dès les années 1920 cependant, la popularité de la FPU était en déclin. En 1924, le Union Party fut intégré au Parti libéral, et des syndicats plus grands absorbèrent ce qui restait de la FPU en 1960.

Aujourd’hui, le district historique de Port Union conserve bon nombre de ses bâtiments originaux. L’Établissement Ryan, siège social d’une compagnie importante de l’industrie des pêches de Terre-Neuve, est également un lieu historique national. À cause du rôle de leadership qu’il a joué dans l'industrie des pêches de Terre-Neuve, une plaque en l’honneur de William Coaker a été dressée à Port Union.

Date de modification :