Cette semaine en histoire

Archives

Krieghoff, un peintre fascinant!

Semaine du lundi le 17 juin 2002

Le 19 juin 1815, Cornelius Krieghoff naît à Amsterdam, dans les Pays-Bas. Artiste, il peint des tableaux empreints d'humour et de romantisme qui s'inspirent de la vie rurale et des paysages de son pays d'adoption, le Canada. Il deviendra l'un des plus célèbres peintres canadiens du 19e siècle.

Le cône de glace aux chutes Montmorency

Le cône de glace aux chutes Montmorency
© BAC / 1970-188-625
Collection W.H. Coverdale de Canadiana

Krieghoff immigre aux États-Unis en 1837 et s'enrôle dans l'armée. Après trois années de service militaire, il épouse Louise Gauthier, une Canadienne française rencontrée à New York. Ensemble, ils se rendent au Bas-Canada et s'établissent dans la région de Longueuil, près de Montréal, où demeure la famille de Louise. Krieghoff en profite pour se familiariser avec la vie des Canadiens français, faire des portraits et peindre les nouveaux paysages qu'il découvre. Il déménage ensuite à Montréal où il participe à quelques expositions. Krieghoff gagne cependant difficilement sa vie. Vers 1853, il part pour Québec où se trouve une clientèle d'officiers britanniques intéressés à acquérir des tableaux illustrant des sujets canadiens.

Fasciné par la vie traditionnelle de « l'habitant », Krieghoff peint la société canadienne-française du milieu du 19e siècle. Il représente les activités saisonnières et les divertissements comme les promenades en traîneau, les voyages en canot, les jeux des enfants dans la neige, les fêtes à l'auberge ou encore le temps des sucres et de la chasse. Humour et gaieté se dégagent de ses tableaux qui rappellent la peinture hollandaise de genre du 17e siècle. Ses personnages portent généralement une tuque et une ceinture fléchée, deux accessoires folkloriques typiques de « l'habitant ». Krieghoff s'intéresse aussi aux Autochtones qu'il rencontre près de Montréal et de Québec. Il représente leurs costumes colorés, leurs randonnées en raquettes, leurs bivouacs et différentes scènes de leur vie quotidienne.

Partie de cartes (Québec)

Partie de cartes (Québec)
© BAC / 1938-145-1

Ébloui par la beauté et la grandeur du pays, Krieghoff peint également les forêts flamboyantes d'automne, la campagne, les lacs, les chutes et les rivières. Le ciel nuageux de ses paysages s'apparente à celui des peintres romantiques européens. À la recherche de nouvelles images, il explore même les régions récemment ouvertes à la colonisation, comme les Laurentides.

Krieghoff quitte Québec vers 1862 après avoir exécuté près de 2 000 tableaux. Il séjourne à plusieurs endroits et meurt subitement à Chicago le 9 mars 1872. Son oeuvre vivante et colorée a été tout autant appréciée à son époque que de nos jours. Cornelius Krieghoff a été désigné personne d'importance historique nationale en 1972.

Date de modification :