Cette semaine en histoire

Archives

La bataille de Frenchman Butte

Semaine du lundi le 27 mai 2002

Le 28 mai 1885, le major-général T. B. Strange attaque les Cris de Big Bear près de Frenchman Butte en Saskatchewan, ce qui donne lieu à l'une des dernières luttes armées de la résistance du Nord-Ouest.

Misto-ha-a-musqua (Big Bear) Chef des Cris des Plaines

Misto-ha-a-musqua (Big Bear)
Chef des Cris des Plaines

© BAC / O. B. Buell / C-001873

Dans les années 1870, la disparition des bisons et l'arrivée croissante de colons blancs inquiètent les Autochtones des Prairies. De 1876 à 1882, Big Bear (Misto-ha-a-musqua), chef des Cris des Plaines, refuse de signer le Traité no 6 qui propose l'abandon des droits de son peuple sur certaines terres en échange de réserves et de l'assistance gouvernementale. Big Bear tente ensuite d'unifier les Cris pour inciter le gouvernement fédéral à créer un territoire autochtone dans le Nord-Ouest et à améliorer leurs conditions de vie.

Devant l'échec des moyens pacifiques utilisés par Big Bear pour négocier avec le gouvernement, de jeunes guerriers, dirigés par Wandering Spirit et Imasees, radicalisent leurs interventions pour protester contre les promesses non tenues. Le 2 avril 1885, les guerriers, à la recherche de provisions, se rendent au lac La Grenouille où ils pillent le magasin de la Compagnie de la Baie d'Hudson et prennent des otages. Malgré les appels à la paix de Big Bear, neuf personnes sont tuées. Deux semaines plus tard, les guerriers cris s'emparent du fort Pitt.

Défense du fort Pitt

Défense du fort Pitt
© A History of Riel's Second Rebellion
and How it Was Quelled

par T. Arnold Haultain, Toronto Public Library

Le 27 mai, alors que les Cris des Plaines préparent une danse de la soif avec les Cris des Bois à Frenchman Butte, des éclaireurs repèrent l'arrivée des soldats de l'armée de campagne de l'Alberta, qui sont à la poursuite des Cris de Big Bear depuis l'incident survenu au lac La Grenouille. Toute la nuit, les Cris creusent de profondes tranchées au nord de la vallée de la rivière Red Deer pour abriter civils, otages et guerriers. Le lendemain matin, le major-général Strange ouvre le feu. Les Cris occupent une solide position défensive. Le terrain marécageux bloque l'avance des soldats. La bataille se solde finalement par une impasse. Les troupes canadiennes se replient au moment même oû les Cris s'enfuient vers le Nord pour se refugier dans les bois.

Big Bear se rend à Fort Carlton au début juillet. Malgré ses efforts pour contenir la violence de ses compatriotes, il est tenu responsable et condamné à trois ans de prison pour trahison. Libéré après deux ans en raison de sa santé défaillante, il meurt peu de temps après, en janvier 1888. Misto-ha-a-musqua (Big Bear), le Traité no 6 avec les Indiens, Frenchman Butte et Fort Pitt ont respectivement été désignés personne, événement et lieux d'importance historique nationale.

Date de modification :