Cette semaine en histoire

Archives

Cap sur Montréal

Semaine du lundi le 19 mai 2002

Le 8 mai 1642, Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance quittent Québec à destination de l'île de Montréal. Leur objectif est d'y fonder une colonie missionnaire : Ville-Marie. Animés par une foi et un courage extraordinaires, ils sont prêts à relever les nombreux défis que posent la réalisation de ce projet.

Jeanne Mance, fondatrice de l'Hôtel-Dieu de Montréal

Jeanne Mance, fondatrice de l'Hôtel-Dieu de Montréal
© Vitrail par F. Chicot, église Notre-Dame / BAC / C-003202

Jeanne Mance arrive en Nouvelle-France en août 1641. Maisonneuve, retardé par une traversée difficile, la rejoint à l'automne. Tous deux passent l'hiver à Québec où plusieurs qualifient leur projet de colonisation à Montréal de « folle entreprise ». Au gouverneur Montmagny qui les incite à s'installer à proximité de Québec sur l'île d'Orléans, Maisonneuve répond qu'il ira à Montréal « même si tous les arbres de l'île devaient se changer en autant d'Iroquois ».

Le 17 mai 1642, Jeanne Mance et Maisonneuve, accompagnés de quelques dizaines de colons, dont quelques femmes, arrivent à l'île de Montréal. Ils construisent un fort, une maison commune et une petite chapelle. Première infirmière laïque de la colonie, Jeanne Mance se consacre au soin des malades dès son arrivée. Son expérience, acquise en France auprès des blessés de la guerre de Trente Ans, lui est utile pour soigner les colons. Elle gère aussi les finances, le matériel et les vivres de Ville-Marie. Grâce à Madame de Bullion, une riche dame parisienne qui désire financer une oeuvre charitable en Nouvelle-France, Jeanne Mance fonde un hôpital en 1643. La construction de l'Hôtel-Dieu, premier hôpital de Montréal, débutera dès 1645.

Ville-Marie en 1642 (Québec)

Ville-Marie en 1642 (Québec)
© BAC / C-007885 

Officier reconnu pour sa piété, Maisonneuve avait été choisi par la Société de Notre-Dame de Montréal, une organisation de gens pieux soutenant le projet missionnaire de Ville-Marie, pour diriger la jeune colonie en tant que gouverneur. Dès 1643, il est confronté à un problème de taille: les raids iroquois. Ces attaques, qui s'intensifient en 1651, menacent la survie du poste de Montréal. Grâce à Jeanne Mance, qui met à sa disposition une partie des fonds destinés à l'Hôtel-Dieu, Maisonneuve retourne en France et revient avec une centaine de soldats.

À tour de rôle, Jeanne Mance et Maisonneuve retournent en France pour veiller aux intérêts de Ville-Marie. Après 24 années de service comme gouverneur, Maisonneuve est rappelé en France en 1665. Il meurt à Paris en 1676. Jeanne Mance demeure sur l'île jusqu'à sa mort, en 1673. Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance, co-fondateurs de Ville-Marie qui deviendra plus tard Montréal, ont été désignés personnes d'importance historique nationale.

Pour en savoir davantage sur la fondation de Montréal, visiter le site Web du Vieux-Montréal.

Date de modification :