Cette semaine en histoire

Archives

Les Canadiens libèrent la Hollande

Semaine du lundi le 29 avril 2002

Le 5 mai 1945, les forces allemandes qui occupent les Pays-Bas se rendent au général canadien Charles Foulkes. Les soldats de la Première armée canadienne, qui se battent déjà depuis plusieurs années, ont cette fois participé à une opération fort différente et bien plus valorisante : ils ont libéré le pays et sauvé les Hollandais de la famine.

Inondation aux Pays-Bas

Inondation aux Pays-Bas
© Donald I. Grant / Ministère de la Défense nationale /
BAC / PA-175772

Après le débarquement en Normandie, au printemps 1944, la Première armée canadienne a traversé la France, la Belgique et les Pays-Bas, libérant sur son passage les villes occupées par les Allemands. Sa mission consistait à repousser les Allemands et à s'emparer du port d'Anvers, en Belgique (un port stratégique, essentiel pour le maintien des Alliés). Elle y parvient au prix de grands sacrifices. En mars 1945, le général Foulkes et le Premier corps canadien ont rejoint la Première armée canadienne qui arrivait d'Italie. Ensemble, ils ont repoussé les Allemands vers la partie ouest de la Hollande.

Ayant isolé les Allemands, ils sont confrontés à un problème plus pressant: la famine qui menace les Hollandais. En septembre 1944, la résistance hollandaise a aidé les Alliés dans l'opération lancée contre Arnhem, sous occupation allemande, en lantant un ordre de grève générale aux cheminots du pays. En représailles, les Allemands ont mis l'embargo sur les provisions de vivres dans les centres urbains. À l'arrivée des Alliés, les provisions sont insuffisantes pour passer l'hiver.

Finalement, le 28 avril 1945, une trêve est conclue entre les Alliés et les Allemands et, sous la supervision des Canadiens, nourriture et carburant sont acheminés vers les Pays-Bas par la voie des airs, puis par route. La famine générale est évitée, mais il s'en est fallu de peu. Malheureusement, pendant leur retraite, les Allemands ont détruit des digues et causé de graves inondations. Les Canadiens sont donc confinés aux routes où ils sont une cible facile pour les Allemands, ce qui retarde les efforts d'aide et de libération.

Soldats canadiens entourés par des Hollandais enthousiastes

Soldats canadiens entourés par des
Hollandais enthousiastes

© Alexander Mackenzie Stirton /
Ministère de la Défense nationale / BAC / PA-134376

Au grand soulagement des Alliés, les forces allemandes occupant les Pays-Bas se rendent le 5 mai. Le 8 mai, la guerre prend fin en Europe et les Canadiens peuvent libérer le reste du pays. Les soldats canadiens sont partout accueillis avec enthousiasme. La Première armée canadienne supervise l'évacuation des forces allemandes et continue d'aider les Hollandais jusqu'au 12 mai, lorsqu'elle rend le contrôle du pays au gouvernement hollandais. La crise est maintenant passée.

La libération de la Hollande par les Canadiens, un événement d'importance historique nationale, a forgé des liens d'amitié solides entre le Canada et les Pays-Bas. Toujours reconnaissants de ce que les Canadiens ont fait pour eux, les Hollandais continuent d'entretenir les tombes des soldats canadiens en sol hollandais. Ils envoient également chaque année des tulipes pour le Festival canadien des tulipes, à Ottawa.

Pour plus d'information sur le Canada et les Pays-Bas de 1944-1945, visitez Anciens combattants Canada.

Date de modification :