Cette semaine en histoire

Archives

Les gouverneurs généraux du Canada

Semaine du lundi le 25 février 2002

Le 28 février 1952 marque un tournant dans l'histoire des gouverneurs généraux: un haut fonctionnaire, Vincent Massey, devient le représentant de la reine au Canada et le premier Canadien à occuper cet important poste constitutionnel. Appelés à œuvrer au cœur de la vie publique, les gouverneurs généraux apportent une contribution durable à la société canadienne.

Lac St-Charles, Québec, peint par le marquis de Lorne

Lac St-Charles, Québec,
peint par le marquis de Lorne

© Bibliothèque et Archives Canada / C-111807

Depuis la Confédération, de nombreux gouverneurs généraux se sont consacrés à la culture et aux arts canadiens. Lord Dufferin (1872-1878) a contribué à la préservation des fortifications de Québec, aujourd'hui site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le marquis de Lorne (1878-1883) a appuyé la création de l'Académie royale des arts du Canada et de la Galerie nationale du Canada. Les plus prestigieuses récompenses du pays en littérature, les Prix littéraires du gouverneur général, ont été instituées par lord Tweedsmuir (1935-1940), lui-même un auteur célèbre. Les efforts déployés par Massey (1952-1959) pour promouvoir un festival national des arts ont abouti à la création du Centre national des arts. Ramon Hnatyshyn (1990-1995) a institué les Prix des arts de la scène du gouverneur général.

Glissade à Rideau Hall, 1880

Glissade à Rideau Hall, 1880
© Les nouvelles en images, vol. XXI, no 11, p. 168
Reproduction du site Web de
Bibliothèque et Archives Canada

La communauté sportive a aussi profité du soutien des gouverneurs généraux. Quelques-unes des récompenses les plus convoitées dans le monde du sport canadien - les coupes Stanley, Grey et Vanier - portent le nom de gouverneurs généraux. Lady Byng, épouse de lord Byng (1921-1926), et Jeanne Sauvé (1984-1990), première femme gouverneure générale du Canada, ont toutes deux créé des récompenses décernées aux athlètes qui ont fait preuve d'un esprit sportif hors du commun. Lord et lady Minto (1898-1904) ont fondé le Minto Skating Club, où de nombreux patineurs artistiques de renom ont évolué. Enfin, Roland Michener (1967-1974), lui-même athlète enthousiaste, a été parmi les premiers à appuyer le programme ParticipACTION de Santé Canada. 

Le Gouverneur général Vincent Massey

Le Gouverneur général Vincent Massey
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-144172

Tout au long de l'histoire du Canada, les gouverneurs généraux et leurs épouses ont touché la vie des citoyens du pays à bien des égards. Tous ont beaucoup voyagé : le marquis de Lorne et la marquise de Lansdowne (1883-1888) ont visité l'Ouest canadien avant que le chemin de fer Canadien Pacifique ne soit terminé! Lady Aberdeen, épouse de lord Aberdeen (1893-1898), a fondé les Infirmières de l'Ordre de Victoria, qui dispensent toujours des soins à domicile aux malades. Pendant la Première Guerre mondiale, l'épouse du prince Arthur (1911-1916), la duchesse de Connaught, a envoyé des cartes de Noël et du sucre d'érable à tous les Canadiens et Canadiennes en service outre-mer. Georges Vanier (1959-1967) et son épouse Pauline, tous deux d'illustres humanistes, ont créé l'Institut Vanier de la famille, voué au bien-être des familles canadiennes.

Les gouverneurs généraux lord Monck, le marquis de Dufferin, Vincent Massey, Georges Vanier et lady Aberdeen, épouse du vice-roi, sont des personnes d'importance historique nationale. Rideau Hall et la Citadelle de Québec, les résidences officielles du gouverneur général, sont des lieux historiques nationaux du Canada.

Pour en savoir davantage sur le rôle constitutionnel des gouverneurs généraux, visiter le site Web du Gouverneur général du Canada.

Date de modification :