Cette semaine en histoire

Archives

Sir William Osler, un médecin exceptionnel

Semaine du lundi le 24 décembre 2001

Le médecin canadien de réputation internationale, sir William Osler, décède le 29 décembre 1919, à l'âge de 70 ans. Enseignant, écrivain et praticien, Osler s'est distingé par sa vie remarquable et son approche novatrice en médecine clinique.

Portrait de William Osler, v. 1880

Portrait de William Osler, v. 1880
© Archives de l'Université McGill /
Collection photographique / PR-008335

Né en Ontario en 1849, le jeune William Osler étudie la médecine à Toronto et au McGill College de Montréal avant de compléter sa formation en Europe. Son habileté à diagnostiquer les maladies cardiaques, sanguines et pulmonaires en fait un généraliste très en demande. Malgré la diversité de ses recherches et de ses compétences, c'est toutefois dans le domaine de l'éducation et de l'écriture qu'il s'est tout particulièrement illustré.

William Osler enseigna d'abord à McGill de 1874 à 1884, à l'Université de Pennsylvanie, puis à la John Hopkins University de Baltimore, où la toute nouvelle école de médecine acquit rapidement une grande renommée sous sa direction. Cependant, sa carrière de professeur culmina avec sa nomination à la chaire royale de médecine de la prestigieuse Université d'Oxford en Angleterre, en 1905. À une époque où il était encore possible d'obtenir un diplôme sans avoir examiné plusieurs patients, Osler tenta d'améliorer la formation pratique des étudiants. Il délaissa les cours magistraux au profit de visites au chevet des malades et consolida le système de formation supérieure, ce qui aida à établir le programme de médecine toujours en vigueur aujourd'hui.

Cours théâtral de médecine donné par sir William Osler, 1905

Cours théâtral de médecine
donné par sir William Osler, 1905

© Archives de l'Université McGill /
Collection photographique / PN-023570

Osler croyait fermement que le moral des patients influençait leur guérison. Désirant donner une touche d'humanité à la médecine clinique, il enseignait aux futurs médecins d'avoir des rapports chaleureux avec les patients et d'être à leur écoute. Son approche humaine face a la souffrance, son optimisme et son dynamisme, particulièrement auprès des enfants malades, en firent un modèle pour ses étudiants.

Osler fut aussi un auteur prolifique qui rejoint un vaste public. Publié en 1892, son manuel de médecine générale, The Principles and Practice of Medicine, fit autorité pendant plus de 30 ans. Ses écrits révélant l'inefficacité de plusieurs traitements de l'époque encouragèrent la fondation du Rockefeller Institute for Medical Research à New York. Historien à ses heures, il écrivit de nombreux articles sur l'histoire médicale et se constitua une grande bibliothèque qu'il légua a l'Université McGill.

Sa brillante carrière, son enseignement original et sa grande humanité demeurent une source d'inspiration dans le milieu médical. Désigné personne d'importance historique nationale, William Osler est commémoré par une plaque à l'Université McGill.

Date de modification :