Cette semaine en histoire

Archives

Susanna Moodie : pionnière et écrivaine

Semaine du lundi le 27 août 2001

Au terme d'une longue traversée de l'Atlantique, Susanna Moodie parvient au Canada le 14 août 1832, à la station de quarantaine de Grosse-Île, avec son mari et son premier enfant. Écrivaine de talent, elle laissera un riche héritage à la littérature canadienne.

Susanna Moodie

Susanna Moodie
© Bibliothèque et Archives Canada / BN-15557

Susanna (Strickland) Moodie, voit le jour le 6 décembre 1803 en Angleterre. Elle est élevée avec ses deux frères et cinq soeurs dans un foyer où l'on accorde une grande place à la littérature et à la créativité. Dès leur plus jeune âge, les enfants s'intéressent au théâtre, à la poésie et à l'histoire. Plusieurs d'entre eux feront d'ailleurs carrière dans le domaine littéraire. Susanna est exposée à plusieurs influences qui modèleront son style. Elle adopte d'ailleurs divers genres littéraires au cours de sa carrière : poèmes, articles, nouvelles, romans.

C'est en 1830, à Londres, alors qu'elle est membre de la Anti-Slavery Society, qu'elle rencontre son futur époux, John Moodie. Ils vivent en Angleterre pendant un temps, puis décident d'immigrer au Canada à l'été de 1832, en quête d'un avenir plus prometteur. Toutefois, leur installation sur une terre difficilement cultivable s'avère une expérience pénible, et ils finissent par déménager à Belleville en 1840.

En dépit de ces épreuves et tribulations, Susanna Moodie poursuit sa carrière littéraire et s'inspire même de ces difficultés. Roughing It in the Bush (1852), son premier livre à succès, en est d'ailleurs le témoignage. L'ouvrage est louangé autant comme compte rendu de l'aventure canadienne que pour ses qualités littéraires. Il raconte ce que les Moodie ont vécu au Canada; les épreuves et les bons moments. Leur passage à la station de Grosse-Île, à leur arrivée au pays en fait partie. De 1832 à 1937, cette station était le point d'entrée des immigrants qui y étaient mis en quarantaine pour éviter toute contamination au pays. Susanna écrira par la suite deux autres livres complémentaires. L'un dépeignant la vie dans les villes canadiennes au milieu du 19e siècle (Life in the Clearings Versus the Bush, 1853), l'autre narrant de manière autobiographique l'immigration d'un couple au Canada (Flora Lyndsay: Passages in an Eventual Life, 1854). Elle meurt à Toronto en 1885.

Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais Lieu historique national

Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais
Lieu historique national

© Parcs Canada

Susanna Moodie a été désignée personne d'importance historique nationale du Canada. Une plaque a été érigée en son honneur à Belleville (Ontario). La station de quarantaine de Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais (Québec) a aussi été reconnue lieu d'importance historique nationale.

Pour plus d'information sur Susanna Moodie, visitez le site Web La bibliothèque et les archives nationales du Canada. Pour plus d'information sur Grosse-Île, visitez le site Web Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais.

Date de modification :