Cette semaine en histoire

Archives

William Aberhart, premier ministre du premier gouvernement social créditiste au monde

Semaine du lundi le 20 août 2001

Le 22 août 1935, l'Alberta élit le premier gouvernement social créditiste au monde. Cette élection, la plus sensationnelle de toute l'histoire du Canada, suscite beaucoup d'intérêt sur la scène internationale à cause d'un homme : William « Bible Bill » Aberhart.

Aberhart à son émission radiophonique « Back to the Bible »

Aberhart à son émission radiophonique
« Back to the Bible »

© Glenbow Archives, Calgary, Canada / NA-2771-2

William Aberhart naît en 1878 dans le comté de Perth, en Ontario. Avec sa femme Jessie et leurs deux filles, il déménage en 1910 à Calgary, où il dirige trois écoles publiques en cinq ans. En 1915, il est nommé directeur de l'école secondaire Crescent Heights, poste qu'il occupera pendant 20 ans. Durant cette période, il prêche et enseigne la bible dans tout Calgary. Sa personnalité dominante, son dynamisme et ses talents d'organisateur lui valent une grande popularité et un franc succès. En 1925, il anime une émission radiophonique, « Back to the Bible » et en 1927, il devient doyen du Calgary Prophetic Bible Institute. Enfin, en 1929, il fonde sa propre église, la Bible Institute Baptist Church.

Dans les années 1930, la grande dépression sévit et l'Alberta accueille favorablement les nouvelles théories monétaires d'un ingénieur minier écossais, le major C.H. Douglas. Ses théories, connues collectivement sous le nom de crédit social, visent l'accroissement du pouvoir d'achat des consommateurs. À cette fin, il imagine un dividende qui serait versé aux Albertains pour leur permettre d'acheter plus de produits et ainsi redresser l'économie. Le crédit social gagne de nombreux adeptes en Alberta, mais c'est seulement lorsqu'Aberhart s'implique dans le mouvement que celui-ci devient un parti politique. Aberhart voit dans les théories de Douglas la solution idéale à la Crise et il les propage avec une ferveur toute religieuse dans le cadre de son émission radiophonique. Il promet que le crédit social mettra à jamais un terme à la pauvreté, à la faim et au dénuement. Étant le premier homme politique au Canada à exploiter tout le potentiel de la radio à des fins politiques, Aberhart connaît un succès considérable. Lors d'une élection marquée par un taux de participation record, le parti du social créditiste d'Aberhart remporte 56 des 63 sièges de l'assemblée. L'expérience politique la plus radicale en Amérique du Nord semble avoir fonctionné.

Campagne élecorale d'Aberhart pour le crédit social

Campagne élecorale d'Aberhart pour le crédit social
© Glenbow Archives, Calgary Canada / NA-5541-3

Malheureusement, le projet utopique d'Aberhart échouera. La Cour suprême déclarera inconstitutionnelles bon nombre des mesures que son gouvernement voudra adopter et les Albertains ne recevront pas le dividende promis. Cependant, la sincérité d'Aberhart et les réalisations de son gouvernement lui vaudront de demeurer premier ministre jusqu'à sa mort, en 1943, et le crédit social restera au pouvoir jusqu'en 1971.

Une plaque à Calgary, en Alberta, commémore William Aberhart comme personne d'importance historique nationale.

Date de modification :