Cette semaine en histoire

Archives

Laura Secord

Cette histoire est parue à l'origine en 1999

Le 22 juin 1813, la loyaliste Laura Secord parcourt secrètement 30 kilomètres pour avertir les troupes britanniques d'une attaque imminente des Américains. Pendant la guerre de 1812, bon nombre des combats opposant les États-Unis à la Grande-Bretagne se livrent dans les colonies britanniques de l'Amérique du Nord, où les Autochtones aident les Anglais à repousser l'envahisseur américain.

Timbre de Laura Secord

Timbre de Laura Secord
© Postes Canada

Laura Ingersoll grandit au Massachusetts. À 20 ans, elle s'établit au Haut-Canada avec sa famille. Plus tard, elle épouse le marchand James Secord, et le couple s'installe à Queenston. Son époux sera blessé à la bataille des Hauteurs-de-Queenston en 1812.

Le soir du 21 juin 1813, trois soldats américains se présentent chez les Secord, réclamant le gîte et le couvert. À mesure que la soirée avance, les soldats s'animent et deviennent très bavards. Laura les entend discuter d'une attaque prochaine contre l'avant-poste britannique de Beaver Dams. Comme James est encore en convalescence, Laura prend sur elle-même d'aller avertir le commandant britannique, le lieutenant Fitzgibbon, des projets de l'armée américaine.

Elle se met en route à 4 heures le lendemain. Pour éviter les sentinelles américaines, elle se faufile à travers bois et marécages, marchant toute la journée malgré le chaud soleil du midi et le froid de la nuit. Elle finit par rencontrer un groupe d'Iroquois qui la mènent à Fitzgibbon, à qui elle livre son message avant de s'effondrer, épuisée.

Gravure sur bois de Laura Secord

Gravure sur bois de Laura Secord
© Bibliothèque et Archives Canada

Avec l'aide des Autochtones, la petite troupe britannique parvient à défaire les Américains, pourtant supérieurs en nombre. C'est le chef iroquois Ducharme qui choisit le lieu de l'embuscade. Des guerriers de Caughnawaga et des Six-Nations combattent aux côtés des Britanniques, encerclant les Américains qui sont forcés de se rendre. S'ils avaient remporté la victoire à Beaver Dams, les Américains auraient gagné le contrôle de toute la péninsule du Niagara et menacé le Haut-Canada. Cette victoire, dont la gloire revient principalement aux Premières Nations, a permis aux Britanniques de demeurer maîtres de la région.

Événement d'importance nationale, la bataille de Beaver Dams est commémorée par une plaque érigée à Thorold (Ontario) qui loue le courage dont Laura a fait preuve en allant avertir Fitzgibbon. La demeure de Laura Secord, à Queenston, est aujourd'hui un musée. Un monument à sa mémoire a été érigé devant la maison qu'elle a habitée plus tard à Niagara-on-the-Lake (Ontario).

Date de modification :