Cette semaine en histoire

Archives

Le régiment de Lord Strathcona s'embarque pour la guerre des Boers

Semaine du lundi le 12 mars 2001

Le 17 mars 1900, le Lord Strathcona's Horse Regiment quitte Halifax (Nouvelle-Écosse) pour aller se battre en Afrique du Sud. C'est la première fois que le Canada prend part à un conflit outre-mer et, à la fin des hostilités, les exploits des simples soldats seront commémorés partout au pays.

Le Lord Strathcona's Horse Regiment à bord du SS Monterey en route pour l'Afrique du Sud

Le Lord Strathcona's Horse Regiment à bord du
SS Monterey en route pour l'Afrique du Sud

© BAC / C-171

Quand la guerre éclate le 11 octobre 1899 entre la Grande-Bretagne et les deux républiques indépendants d'Afrique du Sud - la République d'Afrique du Sud et l'État libre d'Orange - le premier ministre sir Wilfrid Laurier hésite à impliquer le Canada. Bien des Canadiens-français considèrent qu'il s'agit d'un conflit strictement britannique et s'opposent à la participation du Canada, tandis que la majorité des Canadiens anglais soutiennent l'Empire britannique. Le British Colonial Office exhorte également le Canada à se rallier à l'effort de guerre. Cédant à la pression, Laurier dépêche un contingent symbolique de 1000 volontaires en Afrique du Sud. En décembre 1899, alors que les pertes s'alourdissent dans les rangs britanniques et que les Canadiens anglais appuient la cause, Laurier est contraint d'autoriser le recrutement d'un deuxième contingent.

En janvier 1900, sir Donald A. Smith, lord Strathcona, haut-commissaire du Canada en Grande-Bretagne, offre de financer lui-même un régiment de cavalerie privé. Laurier accepte. Le nouveau régiment compte plus de 500 recrues, issues pour la plupart des rangs de la Police à cheval du Nord-Ouest et de l'Ouest du Canada.

À la fin de la guerre, 8300 Canadiens auront été mobilisés. La plupart sont de jeunes hommes cédant à l'attrait de l'aventure en pays lointain. Du personnel médical répond aussi à l'appel, notamment le premier corps composé d'infirmières. Avec les troupes britanniques, ils gagneront la guerre et conduiront tout l'Afrique du Sud dans le giron de l'Empire.

Monument aux héros de la guerre des Boërs

Monument aux héros de la guerre des Boërs
© François Brault, Fonds Brault / Université Concordia
Alain Guérin & Danielle Lalonde

De nombreux Canadiens célébreront ces exploits militaires. En l'honneur des soldats, villes et villages recueillent des fonds pour soutenir les hommes au front et les personnes à leur charge au pays. Après la guerre, la première du 20e siècle à avoir un impact d'un océan à l'autre, ces mêmes personnes financeront des monuments à la gloire des simples soldats et rompront avec la longue tradition voulant que seuls des régiments ou des chefs militaires soient ainsi honorés. En fait, davantage de monuments seront érigés pour commémorer la guerre de Boers que tout autre conflit auquel le Canada avait participé jusque-là. L'un de ces monuments mémorables s'élève à Montréal. Cette tradition de commémoration du soldat atteindra son point culminant lors de la Première Guerre mondiale et se poursuit encore de nos jours.

Sir Donald A. Smith, lord Strathcona, est commémoré en tant que personne d'importance nationale à Montréal (Québec).

Date de modification :