Cette semaine en histoire

Archives

Première mise à l'essai réussie de l'insuline

Semaine du lundi le 22 janvier 2001

Le 23 janvier 1922 marque la première mise à l'essai réussie de l'insuline sur un être humain, résultant en la plus importante découverte médicale canadienne du 20e siècle. À la suite de cette percée, bien des gens cesseront d'éprouver de la terreur à l'idée d'avoir le diabète.

Docteur Frederick Banting, c.1920-1925

Docteur Frederick Banting, c.1920-1925
© BAC / PA-123481

Le diabète est causé par une insuffisance d'insuline dans le pancréas. Le docteur Frederick Banting savait que, sans pancréas, les malades développaient rapidement un diabète entraînant la mort. Tôt un matin d'octobre 1920, Banting se réveilla dans sa maison de London avec une idée très précise de la façon de traiter le diabète. Convaincu que les sécrétions du pancréas étaient essentielles pour transformer le glucose en énergie cellulaire et donc pour éviter le diabète, il décida de mettre sa théorie à l'essai. En mai 1921, Banting et son assistant, Charles Best, entreprirent des expériences à l'Université de Toronto.

Banting eut l'idée de ligaturer le canal pancréatique de chiens en santé pour ainsi réduire la taille de leur pancréas. Six semaines plus tard, il préleva les pancréas rétrécis qu'il broya pour les mélanger à une solution saline avant de les injecter à des chiens souffrant de diabète. Les scientifiques notèrent que le taux de sucre dans le sang des chiens malades revenait à la normale. Banting conclut que l'injection de la solution pancréatique avait permis au corps de transformer le glucose en énergie. L'insuline, que les scientifiques avaient d'abord baptisée « islétine », venait d'être découverte.

Banting et Best

Banting et Best
© BAC / C-001350

L'équipe de scientifiques (incluant les docteurs J.J.R. MacLeod et R.B. Collip) poursuivit ses expériences avec des pancréas de boeuf. Elle obtint un extrait - l'insuline - avec lequel, le 11 janvier 1922, elle traita Leonard Thompson, âgé de 14 ans. Ce premier essai ne produisit aucun changement notable. Quelques jours plus tard, les scientifiques créèrent un extrait plus pur et, le 23 janvier, Thompson reçut une nouvelle injection qui, cette fois, produisit les résultats voulus. Leur découverte allait sauver des vies dans le monde entier.

Le docteur Frederick Banting fut salué internationalement pour son exploit. Lui et MacLeod reçurent le prix Nobel de médecine en 1923, un honneur qu'ils partagèrent avec Best et Collip. En 1972, Banting a été désigné personne d'importance historique nationale et sa maison, considérée comme le « lieu de naissance de l'insuline », est devenue le lieu historique national de la Maison-Banting. Les gouvernements fédéral et provincial ont installé des plaques commémoratives à l'Université de Toronto, où s'élève le Banting and Best Institute for Medical Research.

Date de modification :