Cette semaine en histoire

Archives

Le deuil d'un champion mondial

Semaine du lundi le 1er janvier 2001

Le 4 janvier 1908, le monde pleure l'un des plus grands athlètes canadiens de tous les temps lorsqu'Edward Hanlan, champion mondial d'aviron de 1880 à 1884, meurt d'une pneumonie à l'âge de 52 ans.

Ned Hanlan sur la couverture du Canadian Illustrated News, 1878

Ned Hanlan sur la couverture du
Canadian Illustrated News, 1878

© BAC / C-68307

Élevé sur l'île de Toronto, Hanlan démontre très tôt des aptitudes pour l'aviron. À cinq ans, il fait la manchette lorsqu'il propulse un skiff dans une baie pleine de navires attendant l'arrivée du prince de Galles. Le jeune Hanlan profite de toutes les occasions d'aller sur l'eau, que ce soit pour visiter des amis, faire des courses ou se rendre à l'école.

En 1871, il participe à sa première course, qu'il perd, malgré un désir impérieux de gagner. Il décide de prouver qu'il est le meilleur rameur de l'Ontario. En 1875, Hanlan est déclaré champion provincial. Deux ans plus tard, devant une foule de 25 000 spectateurs, il défait le champion sortant du Canada, le Néo-Brunswickois Wallace Ross. Il remporte le championnat américain en 1878 et, l'année suivante, il bat le maître-rameur anglais, William Elliot, avec une avance incroyable de 11 longueurs!

Ayant remporté la Triple couronne, Hanlan n'a plus qu'un but: devenir champion du monde! Le 15 novembre 1880, devant 100 000 spectateurs, il affronte l'Australien Edward Trickett sur la Tamise et remporte une victoire facile. Il devient ainsi le premier Canadien à remporter le championnat du monde en simple!

Edward Hanlan

Edward Hanlan
© BAC / C-25324

Tout le talent de Hanlan tenait à son coup d'aviron. Il tirait le meilleur parti possible des nouveaux sièges à coulisse des skiffs qui lui donnaient une portée accrue et qui lui permettaient d'utiliser la puissance de tout son corps pour ramer jusqu'à la victoire. De plus, il était un favori des foules. Sûr de lui jusqu'à l'insolence, Hanlan se moquait souvent de son adversaire pendant la course - s'arrêtant pour attendre que celui l'ait rejoint, feignant de s'évanouir, ramant en zigzags et soufflant des baisers aux spectateurs! Acclamé partout où il allait, il défendit son titre mondial six fois avant de le perdre en 1884.

Hanlan continua à compétitionner jusque dans les années 1890, remportant plus de 300 courses. Après s'être retiré en 1897, il oeuvra à l'amélioration des secteurs riverains et des loisirs publics. À sa mort, il reçut des hommages du monde entier. Pour commémorer ses exploits, la ville de Toronto lui a dédié une statue de bronze qui s'élève sur le terrain de l'Exposition nationale canadienne. Edward Hanlan a été désigné comme personne d'importance historique nationale en 1938 et une plaque à sa mémoire a été érigée dans sa ville natale de Toronto (Ontario).

Date de modification :