Cette semaine en histoire

Archives

Naissance de sir Wilfrid Laurier

Semaine du lundi le 20 novembre 2000

Wilfrid Laurier naît le 20 novembre 1841, à Saint-Lin, au Bas-Canada (aujourd'hui Ville-des-Laurentides, Québec). Influencé par son père, qui était maire de la collectivité, Laurier s'intéresse très tôt à la politique. En 1896, il devient le premier Canadien français à être premier ministre du Canada.

Wilfrid Laurier

Wilfrid Laurier
© BAC / C-001971

Après avoir obtenu son diplôme en droit de l'université McGill, Laurier ouvre un cabinet à Arthabaska en 1867. Il s'implique dans la politique régionale en faisant connaître les politiques libérales et en défendant les droits des Canadiens français. En 1871, il est élu à la législature provinciale. Il démissionne trois ans plus tard, se fait élire à la Chambre des communes et est ensuite nommé chef de l'Opposition. Préconisant l'unité nationale dans un contexte d'affrontement des cultures, cet orateur de talent s'efforce de donner au Parti libéral une image favorable. Finalement, il est élu premier ministre en 1896, puis fait chevalier l'année suivante.

La prospérité et la croissance marquent les 15 années du gouvernement Laurier. De nouveaux chemins de fer sont commandés, dont le Grand Tronc Pacifique et le National transcontinental. L'immigration est en hausse et mène à la création des provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan en 1905. La situation économique du Canada s'améliore, mais la popularité de Laurier commence à diminuer avec l'ampleur que prend la question de l'unité nationale.

Laurier perd des appuis au Québec quand il néglige d'assurer à la minorité catholique française des nouvelles provinces les droits à l'éducation. Puis, en 1910, il propose de fournir à la Grande-Bretagne cinq croiseurs et six destroyers prêts à intervenir n'importe où dans le monde. Aux yeux des Canadiens français, le nombre est trop élevé; pour les Canadiens anglais, il est insuffisant. Enfin, un an plus tard, Laurier présente une politique de libre-échange sans restriction avec les États-Unis. Les industriels y voient une trahison et sont outrés, tandis que le Parti conservateur crie à l'affront envers la Grande-Bretagne. Pour régler la question, Laurier déclenche des élections générales et subit une cuisante défaite.

Laurier en campagne, 1908

Laurier en campagne, 1908
© BAC / C-000932

Après cet échec, Laurier voit son leadership décliner au sein du parti. Durant la crise de la conscription, la plupart des membres anglophones quittent le Parti libéral pour se joindre au gouvernement d'union de Borden, favorable à la guerre. Laurier demeure le chef d'une Opposition divisée jusqu'à sa mort, le 17 février 1919.

Commémoré en qualité de personne d'importance historique nationale, sir Wilfrid Laurier a été l'homme politique qui a occupé le plus longtemps le poste de premier ministre, sans interruption. Divers lieux historiques nationaux, dont la Maison-Laurier à Ottawa, la Maison-Wilfrid-Laurier à Victoriaville et le Lieu historique national du Canada de sir-Wilfrid-Laurier à Ville-des-Laurentides interprètent sa vie.

Date de modification :