Cette semaine en histoire

Archives

Anniversaire de naissance de l'artiste Robert Harris

Semaine du lundi le 18 septembre 2000

Robert Harris naît le 17 septembre 1849, dans la vallée de la rivière Conway, dans le nord du Pays de Galles. À cette époque, ses parents ignorent qu'il deviendra un peintre canadien de renom, mieux connu pour son oeuvre Les pères de la Confédération.

Robert Harris, 1872

Robert Harris, 1872
© BAC / PA-206731 / W.J. Topley

Dès l'enfance, Harris s'intéresse presque exclusivement au dessin. Après avoir immigré au Canada avec ses parents en 1856, Harris étudie au collège Prince of Wales de Charlottetown. Il travaille ensuite quelques années comme arpenteur afin d'économiser l'argent nécessaire pour faire des études en arts. Entre 1867 et 1883, Harris étudie à Boston, à Rome et à Madrid, ainsi qu'à la célèbre Slade School of Fine Arts de Londres et à l'Atelier Bonnat de Paris.

Convaincu que le dessin est l'élément essentiel de toute oeuvre d'art, Harris s'établit à Toronto en 1879 et enseigne ses techniques à l'Ontario School of Art. Il devient vice-président de l'Ontario Society of Artists (OSA) et participe à la fondation de l'Académie royale des arts du Canada (ARA). Après avoir déménagé à Montréal, Harris dirige l'école des beaux-arts de la Montreal Art Association (MAA) de 1883 à 1887. En 1902, le roi Édouard VII le fait compagnon de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George en reconnaissance de son dévouement à la cause de l'art au Canada.

Harris devient connu pour ses portraits et ses oeuvres historiques, qui figurent souvent dans les expositions annuelles de l'OSA, de l'ARA et de la MAA. Une de ses peintures se rend même au Salon de Paris! En 1883, il retoit la commande la plus importante que le gouvernement fédéral puisse confier à un artiste : peindre Les pères de la Confédération. Terminée en 1884, l'oeuvre commémore la confédération des provinces de l'Amérique du Nord britannique en 1864. Elle sera exposée à Ottawa, dans l'édifice du Centre du Parlement, jusqu'en 1916, date à laquelle elle sera détruite par le feu.

<I>Les pères de la Confédération</I>

Les pères de la Confédération
© Rogers Communications Inc.

Craignant pour sa santé, Harris refusera de peindre à nouveau Les pères de la Confédération, bien qu'on le lui ait proposé. Presque aveugle à la fin de sa vie, il préfère rester chez lui en compagnie de sa femme, Elizabeth. Il s'éteint le 27 février 1919.

En 1945, Robert Harris a été désigné comme personne d'importance historique nationale. Ses tableaux et ses dessins se trouvent dans bon nombre de galeries publiques, notamment au Musée des beaux-arts de Montréal, au Musée des beaux-arts du Canada et au Confederation Centre Art Gallery and Museum de Charlottetown, de même que dans des collections privées au Canada.

Date de modification :