Cette semaine en histoire

Archives

Médailles et souvenirs : hommage à nos forces armées

Pour la semaine du lundi le 6 novembre 2017

Le 9 novembre 2009, la gouverneure générale Michäelle Jean décerne pour la première fois 46 médailles du sacrifice. Ces médailles, parmi plus de 220 autres médailles et décorations, commémorent le service, les actions et les exploits des membres des Forces canadiennes.

Les médailles commémorent souvent des conflits précis. Une des premières médailles du Canada, la Médaille du service général au Canada, reconnaît le service pendant deux des raids des Féniens (1866-1871), soit la bataille de Ridgeway (1866) et le raid des Féniens de 1870, et pendant l’expédition à la rivière Rouge (1870)
 © Bibliothèque et Archives Canada, no acq. 1973-36-11M

La plus haute distinction du Canada est la Croix de Victoria (V.C.), une décoration britannique décernée aux Canadiens jusqu’en 1945. Elle est remplacée en 1993 par une V.C. canadienne, présentée pour la première fois en 2008. La V.C. reconnaît le courage hors du commun, la bravoure, l’abnégation ou le dévouement au devoir. Le docteur Campbell Mellis Douglas, né à Grosse-Île, Québec, en 1840, est l’un des premiers soldats à mériter la V.C. du Canada pendant son service dans le corps médical de l’armée britannique. Lors d'une expédition à l’île Little Andaman dans le golfe du Bengale en 1867, le docteur Douglas et quatre soldats britanniques se portent au secours de 17 officiers et hommes. Malgré la tempête qui fait rage, ils font plusieurs allers-retours dans la mer déchaînée à bord d'un petit bateau à rames, pour transporter les hommes de la plage à leur navire. Il s'agit d'une des six fois où la Croix de Victoria a été décernée en reconnaissance d'un acte de bravoure même sans présence ennemie.

Certains honneurs militaires soulignent des actes de bravoure, et d’autres des sacrifices faits dans l’exercice des fonctions. Depuis sa création pendant la Première Guerre mondiale, la Croix du Souvenir (Croix d'argent) est remise au plus proche parent (historiquement la mère et la veuve) de membres des Forces canadiennes qui décèdent en service actif. Chaque année, la Légion royale canadienne sélectionne une récipiendaire de la Croix du Souvenir et la nomme Mère de la Croix d’argent. Celle-ci représente les mères canadiennes lors des commémorations du Jour du Souvenir, à Ottawa.

Madame Charlotte Susan Wood, la première Mère nationale de la Croix du Souvenir (Croix d'argent), 1936
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-148875

La Médaille du sacrifice fait partie d’une longue tradition qui rend hommage, souvent à titre posthume, aux sacrifices consentis par des militaires et des civils. Elle reconnaît les personnes qui, dans des circonstances honorables, sont tuées ou blessées en raison d'une action hostile, ou encore qui décèdent des suites d’une blessure ou d’une maladie liées à leur travail avec les forces militaires du Canada. Elle a été décernée à Glyn Raymond Berry, un diplomate tué dans une attaque suicide pendant qu’il travaillait aux côtés des forces armées.

Pour en savoir plus sur la commémoration, lisez N'oublions jamais et Les soldats canadiens réunis à Vimy dans les archives de Cette semaine en histoire. Le champ de bataille de Ridgeway a été désigné lieu historique national. Pour en apprendre davantage, lisez l'article Bataille de Ridgeway.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :