Cette semaine en histoire

Archives

Karsh d’Ottawa : saisir l’instant magique

Pour la semaine du lundi le 18 décembre 2017

Le 22 décembre 1967, Yousuf Karsh, photographe canadien d’origine arménienne, est nommé Officier de l’Ordre du Canada. Il sera plus tard promu Compagnon de l’Ordre du Canada.

Yousuf Karsh, autoportrait (1936)
© Yousuf Karsh, Bibliothèque et Archives Canada

Yousuf Karsh naît le 23 décembre 1908 à Mardin en Turquie. En 1924, il rejoint son oncle George Nakashian à Sherbrooke, au Québec, où celui-ci travaille comme photographe portraitiste. C'est lui qui initie le jeune Karsh au métier. En 1928, suivant le conseil de son oncle, Karsh prend le chemin de Boston pour continuer son apprentissage auprès de l’éminent photographe John Garo. Ce dernier lui enseigne des techniques de base, lui explique la dynamique de la lumière et l’encourage à étudier les méthodes des grands portraitistes de la Renaissance.

Après plusieurs années d'apprentissage auprès de Garo, Karsh ouvre son propre studio à Ottawa, en Ontario, en 1932. Il fréquente l’Ottawa Little Theatre où il noue des contacts qui l’amènent à photographier le gouverneur général, lord Bessborough, et son épouse. Leur portrait paraît dans l’Illustrated London News ainsi que dans divers périodiques au Canada.

Photo prise le 30 décembre 1941. Churchill fixe Karsh, car ce dernier lui a arraché le cigare qu’il avait à la bouche. Une deuxième photo prise le même jour montre un Churchill souriant, amusé par l’audace de Karsh
©Yousuf Karsh, Bibliothèque et Archives Canada

Karsh devient rapidement le photographe préféré de l'élite politique d’Ottawa. En décembre 1941, le premier ministre William Lyon Mackenzie King, un client et ami, l’invite à photographier le premier ministre britannique, Winston Churchill. Dans ce portrait, Churchill semble résolu à vaincre l’Allemagne nazie de la Seconde Guerre mondiale. En 1943, Karsh est invité à visiter l’Angleterre en guerre. Il y photographiera des célébrités et personnes de renom, dont George Bernard Shaw.

Karsh cherche à saisir la grandeur de ses sujets en les photographiant dans une pose naturelle ou caractéristique qui exprime leur personnalité unique. Il se documente abondamment sur ses clients célèbres, espérant ainsi faciliter une conversation détendue avec eux ou les amener à exprimer ce qui les passionne. Le photographe se rend souvent au domicile ou sur les lieux de travail de ses sujets afin de les photographier dans leur environnement. Parmi les personnes qu’il immortalise sur pellicule, mentionnons Albert Einstein (1948), Indira Gandhi (1956) et Martin Luther King fils (1962). L’œuvre de Yousuf Karsh continue encore de saisir l’imagination.

Le premier studio de Karsh se trouve dans Hardy Arcade, édifice fédéral du patrimoine. William Lyon Mackenzie King s’est vu accorder le statut de personne d’importance historique nationale. Pour en savoir plus sur la photographie au Canada, lisez Un grand artiste et photographe inuit, « Attends-moi, papa! » et Souriez! Un photographe de célébrités est né dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :