Cette semaine en histoire

Archives

« Le joyau de Montréal »

Semaine du lundi le 5 juin 2000

Le 7 juin 1829, la congrégation de Saint-Sulpice inaugure l'église Notre-Dame, la plus ancienne église de style néo-gothique connue encore debout au Canada.

Basilique Notre-Dame

Basilique Notre-Dame
© Parcs Canada / J.P. Jérôme / 1996

Notre-Dame tire son origine d'une chapelle en bois érigée en 1642, l'année même de la fondation de Ville-Marie (Montréal). Trente ans plus tard, les sulpiciens construisent une église de style jésuite dont le décor somptueux a nécessité 1321 kg d'or. Dans les années 1800, cette église ne répond cependant plus aux besoins de la population montréalaise, alors en pleine croissance : des fidèles sont obligés d'assister à la messe dans la rue!

La construction d'une église comporte souvent un élément de compétition, chaque communauté désirant offrir à Dieu le plus beau monument possible, souvent pour des raisons à la fois spirituelles et mondaines. C'est le cas pour Notre-Dame. En 1814, les protestants de Montréal bâtissent la magnifique église anglicane Christ Church, rue Notre-Dame. Ce témoignage d'une présence protestante de plus en plus marquée pousse les sulpiciens à concevoir une église pouvant exprimer dignement la vitalité de l'Église catholique tout en rivalisant avec ce qu'il y avait de mieux en Europe comme en Amérique, voire en le dépassant!

Ironie du sort, après maintes recherches, les sulpiciens choisissent l'architecte James O'Donnell, un protestant irlandais originaire de New York, en raison de son expérience du style néo-gothique en vogue pour la construction d'églises protestantes aux États-Unis. Bien que l'abbé Jérôme Demers, architecte, ait émis des objections devant le caractère « protestant » du concept, la construction de la nouvelle église Notre-Dame débute en 1823, dans le style néo-gothique classique. Les travaux initiaux se terminent en 1829.

Le néo-gothique classique propose des détails gothiques sur des édifices par ailleurs classiques. Alors que l'architecture classique est réputée pour sa symétrie et ses proportions horizontales, l'architecture gothique offre des arcs ogivaux, des murs à contreforts, des pinacles et des fenêtres en rosace. La combinaison d'éléments des deux styles caractérise le néo-gothique classique ou romantique.

L'intérieur de Notre-Dame

L'intérieur de Notre-Dame
© Parcs Canada / P. St-Jaques / 1994

L'architecte John Ostell termine les tours de Notre-Dame en 1842. Dominant le panorama de la ville, Notre-Dame est, pendant un certain temps, la plus vaste église en Amérique du Nord! De 1872 à 1880, le célèbre architecte Victor Bourgeau refait l'intérieur de l'édifice, ajoutant trois fenêtres en rosace au plafond, une finition plus riche et davantage d'autels latéraux, de même qu'un nouveau maître-autel et un choeur.

Notre-Dame offre de merveilleuses sculptures, parfois en bois précieux. Sa voûte bleue est parsemée d'ornements en or 22 carats. Ses vitraux illustrent les principaux chapitres de l'histoire de Montréal, de même que les activités courantes de la paroisse. Notre-Dame possède également des orgues Casavant qui comptent parmi les plus grandes au monde.

Le pape a élevé Notre-Dame au rang de basilique mineure en 1982. Joyau de l'art religieux au Québec, la basilique Notre-Dame a été désignée lieu historique national en 1989.

Date de modification :