Cette semaine en histoire

Archives

Plein nord vers l’Athabasca!

Pour la semaine du lundi 25 septembre 2017

Le 1er octobre 1775, Peter Pond atteint l’embouchure de la rivière Saskatchewan. Il est accompagné de voyageurs et de ses associés dans la traite de la fourrure. Ce faisant, ces commerçants sont à même d’échanger directement avec les Autochtones fournisseurs de fourrures dans le nord-ouest, et donc de faire concurrence à la Compagnie de la Baie d’Hudson. En 1778, Pond et ses hommes franchissent le portage Methye. Dès lors, ils sont en mesure de commercer avec les peuples autochtones de la région de l’Athabasca.

L’expédition de Pond de 1778-1779 a franchi le portage Methye (portage La Loche), illustré ci-dessus par sir George Back le 16 juillet 1825. Il s’agissait de la route principale menant à la région de l’Athabasca jusque dans les années 1880, lorsque le nouveau sentier d’Athabasca Landing l’a remplacée
© Bibliothèque et Archives Canada, no d’acc. 1955-102-25/no MIKAN 2833809

Pond naît à Milford, au Connecticut, vers 1739-1740. Il est soldat pendant la guerre de Sept Ans puis travaille quelque temps comme marin marchand avant de se lancer dans la traite des fourrures en 1765. Il commerce dans les régions du fleuve Mississippi et des Grands Lacs pendant 10 ans avant de s’associer avec Thomas et Joseph Frobisher ainsi qu’avec Alexander Henry (l’Aîné) pour élargir son champ d’activité au-delà du lac Winnipeg, jusque dans la vallée de la Saskatchewan.

En 1778-1779, Pond dirige la première expédition commerciale eurocanadienne à destination du bassin hydrographique de la rivière Athabasca, région riche en fourrures. Il y intercepte des bandes cries et dénées qui comptaient vendre leurs fourrures à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Ces Autochtones vendent à Pond plus de fourrures que ses canots peuvent en contenir. Ils lui font également découvrir le pemmican, mélange de viande séchée et de gras qui allait devenir l’aliment de base des marchands de fourrures, comme il l’est pour les voyageurs autochtones depuis des siècles. Dans les années 1780, Pond devient membre de la Compagnie du Nord-Ouest. Son campement dans la région de l’Athabasca joue un rôle clé dans la concurrence exercée auprès de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

“INSERT
Pond étend sa présence commerciale jusqu’au lac Athabasca, puis en direction des rivières de la Paix et des Esclaves (sans savoir qu’il s’agissait de deux rivières différentes). Il a probablement exploré des sections de la rivière des Esclaves (photo ci-dessus), dans le secteur sud de ce qui constitue aujourd’hui le parc national Wood Buffalo
Bergeron, J.F./ENVIROFOTO © Parcs Canada

En 1787-1788, lors de son dernier hiver comme commerçant de fourrures dans la région de l’Athabasca, Pond forme son remplaçant, Alexander Mackenzie. À l’aide des cartes préparées par Pond et par ses informateurs autochtones, Mackenzie allait ensuite diriger les premières expéditions européennes à atteindre les océans Arctique et Pacifique. Les cartes décrivent la plupart des caractéristiques principales de la région, ce qui donne un bon coup de main à Mackenzie. Pond vend ses actions de la Compagnie du Nord-Ouest en 1790 et finit par retourner à Milford, où il meurt en 1807.

Peter Pond, Thomas et Joseph Frobisher, Alexander Henry (l’Aîné) et sir Alexander Mackenzie ont été désignés personnes d’importance historique nationale, et la traversée du portage Methye est un lieu historique national. Pour en savoir plus sur la traite des fourrures et sur le nord-ouest du Canada, lisez «Bon Feu» et «Mauvais Feu» traversent les Rocheuses , et La bataille de Seven Oaks et En avant! Franklin franchit le portage Methye dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez #Canada 150!

Date de modification :