Cette semaine en histoire

Archives

Une minute de silence pour Bell

Cette histoire est parue à l’origine en 2011.

Le 4 août 1922 à 18 h 25, les services téléphoniques du Canada et des États-Unis sont interrompus pendant une minute pour souligner les funérailles d’Alexander Graham Bell. La Compagnie de Téléphone Bell du Canada et l’American Telephone and Telegraph Company consacrent cet « hommage silencieux » au célèbre inventeur du téléphone. Bell est décédé le 2 août à sa résidence, Beinn Bhreagh, située près de Baddeck, à l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Le téléphone liquide, dispositif utilisé par Bell pour transmettre le premier message verbal intelligible au moyen de l’électricité
Domaine public

Bell est né en Écosse et y a grandi, mais il passe la majeure partie de sa vie en Amérique du Nord. Ayant immigré avec ses parents à Brantford, en Ontario, en 1870, Bell habitera aussi Boston et Washington D.C., aux États-Unis, ainsi qu'à Baddeck, où il mènera des recherches scientifiques et fera des découvertes notables sur le son, en plus d’enseigner aux sourds. Le 10 mars 1876, en s'affairant à mettre au point un télégraphe vocal, Bell est la première personne à transmettre un message verbal au moyen de l’électricité. Cette réussite assoit sa notoriété dans le monde entier, et ce, pour une bonne raison : avec le téléphone, tout semble dorénavant possible!

Bell, son épouse et leurs deux filles visitent Baddeck pour la première fois à l’été 1885. L’année suivante, Bell y retourne pour établir leur résidence d’été, baptisée Beinn Bhreagh, qui signifie « belle montagne » en gaélique. Au fil des ans, le domaine devient de plus en plus élaboré. Bell continue d’y mener des expériences, cette fois-ci avec des cerfs-volants et des hydroptères; en 1909, il met au point le premier vol propulsé de l’Empire britannique! 

Vue de l’architecture saisissante du lieu historique national Alexander-Graham-Bell
© Parcs Canada / J. Steeves / 1981

Après le décès de Bell en 1922, ses filles conservent ses remarquables inventions, autant les prototypes de téléphones ou de cerfs-volants tétraédriques, que l’appareil utilisé à l’origine pour effectuer le premier vol propulsé. Elles finissent par faire don de ces artéfacts au gouvernement fédéral.

En 1952, le gouvernement du Canada commémore l’importance des inventions de Bell en désignant le lieu historique national Alexander-Graham-Bell. Celui-ci ouvre ses portes deux ans plus tard, près de Beinn Bhreagh. Ce musée historique renferme toute la collection d’objets personnels de Bell. À l’intérieur de la structure à l'architecture saisissante, les salles d’exposition retracent la vie extraordinaire de Bell, brillant inventeur, scientifique et enseignant auprès des personnes sourdes. Sa réalisation la plus importante dans le domaine aéronautique, le premier vol d’un avion au Canada, a également été désignée en tant qu’événement historique national.

Pour plus d'information sur le lieu historique national Alexander-Graham-Bell, visitez les pages qui lui sont consacrées dans les sites Web de Parcs Canada et du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux. Pour lire d’autres récits sur Alexander Graham Bell, consultez les liens suivants dans les archives de Cette semaine en histoire : « M. Watson, venez ici, j’ai besoin de vous! » et Un habitant du Cap-Breton prend son envol.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :