Cette semaine en histoire

Archives

Le premier phare au Canada

Pour la semaine du lundi 27 mars 2017

Le 1er avril 1733, le premier phare au Canada illumine pour la première fois le port de Louisbourg. La ville est établie comme un port de pêche, mais après la construction d’une forteresse française en 1713, elle devient le Capitale de l’Isle Royale (maintenant l’Île du Cap Breton). La construction d’un phare s’avère primordiale pour cette ville, car son économie est maritime et dépend beaucoup de ses relations avec la France. Pour assurer la venue de bateaux français qui apportent régulièrement du ravitaillement, il faut s’assurer que ceux-ci peuvent se rendre à bon port en toute sécurité. De plus, les côtes rocheuses de l’île peuvent être dangereuses. Afin d’assurer la sécurité maritime de ce secteur, le gouvernement de la France envoie donc en 1731, les fonds nécessaires à la construction du phare de Louisbourg, qui sera terminée en 1733.

Plan du phare de Louisbourg en 1733
© Nova Scotia Archives Map Collection: Towns: Louisbourg; Location 2.5.2. 1733

Le premier phare au Canada (et deuxième en Amérique du Nord) est construit en pierre et mesure 20 mètres de haut. Il semble prêt à faire face à toutes les intempéries. Sa lumière guide des bateaux jusqu’à 29 km au loin. Le sommet du phare, où se trouve une lanterne alimentée au pétrole, est fait de bois et de verre. En 1737, un incendie détruit la lanterne tandis que la tour du phare est épargnée. La lanterne est reconstruite un an plus tard.

Le phare est grandement endommagé lors du deuxième siège de Louisbourg par les Britanniques. Le 26 juillet 1758, après deux mois de siege, les Français cèdent. Les Britanniques qui prennent place sur les terres ne vont pas réparer le phare, mais plutôt en construire un nouveau en 1842, tout près de l’emplacement de l’ancien phare. Le phare présent aujourd'hui a été construit entre 1922 et 1924, suite à la destruction du précédent par un incendie. Il est le troisième à être construit sur le site du premier phare canadien. Particulièrement élégant, il s’agit d’un bel exemple de phare en béton armé de style néo-classique qui présente les trois éléments du style: la base, le fût et le chapiteau. Du haut de ses 17 mètres, il est architecturalement plus ornementé que la majorité des phares construits au XXe siècle.

“INSERT
Le phare au cœur du deuxième siège de Louisbourg en 1758.
© Bibliothèque et Archives Canada / Acc. No. R9266-1520 / Peter Winkworth Collection of Canadiana

Le Phare actuel est reconnu comme édifice fédéral du patrimoine pour son importance historique et environnementale ainsi que son aide à la navigation. La Forteresse de Louisbourg est pour sa part désignée comme lieu historique national.

Pour découvrir d’autres phares importants au Canada, lisez : Un symbole de la côte atlantique canadienne, Pleins feux sur le phare, La souveraineté de la côte du Pacifique : Le phare de Fisgard et Le rayonnement du Cap-Spear.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :