Cette semaine en histoire

Archives

Dre Jenny Trout : permission de soigner

Pour la semaine du lundi le 2 octobre 2017

Le 2 octobre 1883, la Dre Jenny Trout inaugure le Women’s Medical College de Kingston, en Ontario. Pionnière de la médecine au Canada, Jenny Trout a abattu des obstacles sur le plan des traitements médicaux et de la réussite professionnelle pour les femmes.

Dre Jenny Kidd Trout, vers 1890. Jenny Trout est née à Kelso, en Écosse, en 1841. Six ans plus tard, elle arrive au Canada avec sa famille. Elle grandit sur une ferme dans le canton d’Ellice, du Canada-Ouest (aujourd’hui l’Ontario rural)
Park Bros., Toronto/Bibliothèque et Archives Canada/PA-212242

Jenny Trout décide de se lancer en médecine alors qu’elle souffre depuis six ans de troubles neurologiques graves, lesquels ont débuté en 1865. Elle est encouragée par une autre pionnière de l’époque, Emily Stowe, avec qui elle suit un cours préparatoire d’un an à l’École de médecine de Toronto en 1871-1872. Les deux femmes terminent le cours malgré l’hostilité des membres de la faculté et des autres étudiants, qui s’opposent à la présence de femmes dans cette formation. Cependant, comme les femmes ne sont pas acceptées dans les programmes de médecine à temps plein du pays, Jenny Trout et Emily Stowe ne peuvent poursuivre leur cheminement.

Jenny Trout s’inscrit donc au Women’s Medical College de Philadelphie, en Pennsylvanie. Elle obtient son diplôme en 1875 et rentre au Canada, où elle devient la première femme médecin officiellement reconnue. La même année, elle ouvre un cabinet à Toronto avec Emily Amelia Tefft. En 1877, les deux femmes fondent l’Institut de médecine et d’électrothérapie qui se spécialise dans les traitements par l’électricité. La popularité de l’Institut les amène à ouvrir d’autres succursales à Hamilton et à Brantford, en Ontario. Ces nouvelles succursales ne s’avèrent toutefois pas rentables. La charge de travail associée à la direction de l’Institut n’est pas sans conséquence sur la santé fragile de Jenny Trout, qui prend sa retraite à l’âge de 41 ans.

“INSERT
À l’hôpital du Women’s Medical College de Toronto, les femmes soignent les femmes depuis plus d’un siècle. Le bâtiment où il se trouve actuellement, sur la photo ci-dessus, a été construit en 1935
© Parcs Canada 1995/Leslie Maitland

Elle continue cependant à préconiser l’intégration des femmes dans la profession médicale. Elle joue un rôle de premier plan dans l’ouverture du Women’s Medical College de Kingston, en Ontario, en 1883. À l’instar de l’établissement de Toronto, celui de Kingston n’admet que les femmes. Le Collège doit cependant composer avec la concurrence des autres établissements qui enseignent aussi la médecine et qui commencent à accepter les femmes inscrites à temps plein durant les années 1890. En 1894, les deux établissements fusionnent et deviennent l’Ontario Medical College for Women de Toronto. Dès 1898, les étudiantes ont la possibilité d’acquérir de l’expérience pratique dans une installation adjacente, le Women’s College Hospital and Dispensary, qui demeurera ouvert même après la fermeture du Collège en 1906.

Les Dre Jenny Trout et Emily Stowe sont des personnes d'importance historique nationale, et le Women’s College Hospital est un lieu historique national. C’est le Mois de l'histoire des femmes! Pour en savoir plus sur les femmes en médecine au Canada, lisez Un savoir ancestral, Femmes médecins et La NONIA : un nouveau-né utile à la communauté! dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :