Cette semaine en histoire

Archives

Un Olympien dans le PPCLI

Pour la semaine du lundi le 26 juin 2017

Le 1er juillet 1917, alors que le pays célèbre le 50e anniversaire de la Confédération, des Canadiens sont engagés dans les hostilités de la Première Guerre mondiale. Ce soir-là, le capitaine Percival Molson dirige la 2nd University Company du régiment Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI) sous les bombardements réguliers et les projectiles des tireurs d’élite au front, à l’extérieur d’Avion, en France.

Percival Molson, arrière-petit-fils de John Molson (fondateur de la brasserie Molson), à Montréal (Québec) en 1898
© II-126388 Musée McCord Montréal / Wm. Notman & Son http://ow.ly/9asl3036F6U

Molson naît le 14 août 1880 à Cacouna (Québec). Athlète vedette dès 16 ans, il joue au hockey pour les Victorias de Montréal, avec lesquels il remporte la Coupe Stanley en 1897. En 1900, durant ses études à l’Université McGill, il bat le record mondial de saut en longueur lors d’une compétition d’athlétisme aux États-Unis. Capitaine de son équipe de hockey, vedette d’athlétisme et joueur de tennis, de squash et de football, il est le seul étudiant à décrocher le titre d’« athlète le plus complet » de l’Université pendant trois années d’affilée. Il joue ensuite pour le Club de football de Montréal, en plus de représenter le Canada à la course de 400 mètres lors des Jeux olympiques de 1904 à Saint-Louis, au Missouri.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Molson se joint au contingent du Corps-école d’officiers canadiens de McGill. Il s’engage par la suite dans le Corps expéditionnaire canadien et se joint à la No.2 Company, envoyée en renfort au PPCLI. Molson est gravement blessé en 1916 après 18 heures d’une lutte désespérée pour bloquer l’avancée des Allemands au mont Sorrel. Seule la No.2 Company arrive à maintenir le front contre l’offensive ennemie écrasante.

“INSERT
Stade Percival-Molson aujourd’hui
© Oreo Priest / Wikimedia Commons

À son retour au PPCLI, en juin 1917, Percival Molson reçoit la Croix militaire pour ses actions au mont Sorrel, une distinction remise aux officiers pour souligner leur bravoure au combat. Le 5 juillet, à 36 ans, il tombe au champ d’honneur.

Dans son testament, Molson lègue 75 000 $ à l’Université McGill pour construire un nouveau stade. En 1919, le stade de l’Université est renommé Stade Percival-Molson en l’honneur du donateur. Ce dernier est intronisé à titre posthume au Temple de la renommée du football canadien en 1963. En 1996, il devient le premier membre intronisé au Temple de la renommée du sport de l’Université McGill.

William Molson, grand-oncle de Percival, est une personne d’importance historique nationale. Pour en savoir plus sur l’entreprise familiale, la brasserie Molson, lisez La bière coule! dans les archives de Cette semaine en histoire. Pour plus d’information sur le rôle joué par les Canadiens durant la Première Guerre mondiale, lisez Le Princess Pat : un bataillon né de fonds privés et La guerre aérienne.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :