Cette semaine en histoire

Archives

Culture et foi : cinq générations de pèlerinages innus

Pour la semaine du lundi le 22 mai 2017

Le 28 mai 1843, 36 familles innues se retrouvent comme elles le font chaque année à la mission de Musquaro, en Basse-Côte-Nord, au Québec. De 1800 à 1946, des Innus de tout l’Est du Québec font ce pèlerinage pour affirmer leur foi et resserrer des liens familiaux et culturels importants.

Un groupe d’Innus construisant des canots près de la rivière North West, au Labrador, v. 1920. Une quatrième bande, les Sheshashius de North West River, se rend elle aussi à l’occasion à Musquaro
Fred. C. Sears / Bibliothèque et Archives Canada / PA-148593

Les Innus de l’Est du Québec, qui forment le regroupement Mamit Innuat, appartiennent à la famille des langues algonquiennes subarctiques. À l’origine, ils vivent dans des groupes familiaux dispersés et se déplacent entre des bassins de rivière boisés, le plateau intérieur et la côte, suivant un cycle de migrations annuelles.

L’abondance du saumon à Musquaro en fait un endroit idéal pour les rassemblements traditionnels des Innus. Un poste de traite y est fondé en 1710, et, un siècle plus tard, des missionnaires catholiques viennent y prêcher et dispenser un enseignement religieux aux Innus. Dans les années qui suivent, pendant quelques jours ou quelques semaines chaque été, les Innus se réunissent en grand nombre à Musquaro pour rencontrer les missionnaires, célébrer des mariages, faire baptiser des enfants et participer à d’autres activités sociales. Jusqu’en 1946, les missionnaires continuent de distribuer des livres de prières en langue innue, encouragent l’alphabétisation, transmettent des renseignements sur la société euro-canadienne et servent souvent d’intermédiaires dans des échanges avec l’État ou des sociétés commerciales privées. Trois bandes du Mamit Innuat se rendent régulièrement à la mission de Musquaro – celle de Natashquan, celle d’Unamen Shipu et celle de Pakua Shipi –, et les Innus du Labrador se joignent à elles.

“INSERT
À différentes époques, les pèlerinages à Musquaro réunissent une centaine de familles. Photo des pèlerins, v. 1905-1915
Studio Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-188982

Les pèlerinages à Musquaro sont un symbole identitaire pour le Mamit Innuat. L’époque des missionnaires restera, dans les souvenirs des Innus, une période d’activités traditionnelles, de rassemblements, de respect, d’échanges et d’entraide. Les missionnaires mettent fin au chamanisme, mais cela n’empêche pas les Innus d’intégrer un grand nombre de traditions et de rituels à leur christianisme, de façon à créer un culte distinct qui existe encore de nos jours. Depuis les années 1970, le Mamit Innuat figure parmi les plus nombreux des groupes qui participent au pèlerinage jusqu’à Sainte-Anne-de-Beaupré, au Québec, qui a lieu en juillet de chaque année.

Les missions annuelles des Innus à Musquaro (1800-1946), Québec, un événement d’importance historique nationale, s’inscrivent dans une vaste œuvre missionnaire qui a débuté à Tadoussac en 1615 et qui s’est poursuivie le long de la côte Nord du Saint-Laurent. Pour en savoir plus sur les missionnaires au Canada, lisez Hopedale et Hebron : missions accomplies! et Georges–Antoine Belcourt : un prêtre acharné dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :