Cette semaine en histoire

Archives

La naissance d'une nouvelle province

Semaine du lundi le 8 mai 2000

C'est une province! Le 12 mai 1870, le parlement canadien adopte la Loi de 1870 sur le Manitoba, faisant de ce petit coin de la Terre de Rupert la cinquième province de la Confédération.

Canada, 1870

Canada, 1870
© Lysandre Derry

La partie ouest de l'intérieur de l'Amérique du Nord britannique, connue sous le nom de Terre de Rupert, était un territoire non organisé revendiqué par la Compagnie de la Baie d'Hudson. Son principal établissement était celui de la rivière Rouge, aujourd'hui Winnipeg et ses banlieues. Les Métis, descendants d'Autochtones et de marchands de fourrure de l'Est du Canada et de l'Écosse, étaient les plus nombreux parmi les colons de la région. Beaucoup de Métis étaient mécontents du projet du gouvernement britannique de transférer la Terre de Rupert au gouvernement canadien, car ils craignaient d'être écartés au profit des colons blancs. Pressentant qu'il en serait ainsi, le chef des Métis, Louis Riel, décida d'agir pour défendre les intérêts de son peuple.

Le 8 décembre 1869, Riel et ses partisans établirent un gouvernement provisoire à la rivière Rouge. Il y eut des échanges de délégués avec le gouvernement fédéral à l'hiver de 1869-1870 et une liste de revendications, incluant la sauvegarde de la langue française, de l'instruction catholique et des terres des Métis, fut dressée et transmise à Ottawa.

La délégation envoyée à Ottawa parvint à négocier la création du Manitoba. Le 12 mai 1870, la liste des revendications fut approuvée et servit de fondement à la législation visant à faire entrer la colonie de la rivière Rouge au sein du Canada. Première province à se joindre au pays depuis sa création, en 1867, le Manitoba obtint l'autonomie politique et le droit d'être représenté dans les deux chambres du Parlement, de même qu'un gouvernement provincial voué à la conduite des affaires locales.

Louis Riel et son gouvernement provisoire

Louis Riel et son gouvernement provisoire
© BAC / PA-012854

À ce moment-là, Riel aurait facilement pu se tailler une place dans l'histoire du Canada à titre de Père du Manitoba s'il n'avait ordonné l'exécution de Thomas Scott, un Irlandais protestant originaire de l'Ontario qui avait pris part à des attaques contre les autorités métisses. La mort de Scott tua toute la sympathie que les Canadiens de langue anglaise pouvaient éprouver envers Riel et condamna le chef métis à vivre en proscrit.

L'entrée du Manitoba dans la Confédération en 1870 fut la réponse négociée du Canada aux revendications du gouvernement provisoire de Riel. En 1956, Louis Riel a été reconnu à l'échelle nationale pour sa valeur exceptionnelle dans l'histoire du Canada et, en 1992, le gouvernement provincial du Manitoba lui a accordé le statut de Père fondateur. Une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, posée à Winnipeg, Manitoba, commémore la création du Manitoba.

Date de modification :