Cette semaine en histoire

Archives

Une bibliothèque gratuite pour tous

Pour la semaine du lundi le 24 avril 2017

[traduction] « Quel est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à une collectivité? Une bibliothèque gratuite occupe le premier rang… » – Andrew Carnegie, 1889.

Le 27 avril 1906, Andrew Carnegie arrive à Toronto pour entamer une tournée des bibliothèques du Canada. Il profite de son séjour dans la Ville reine pour prononcer un discours à l’hôtel de ville et rencontrer des bibliothécaires. Il se rend ensuite à Ottawa où il inaugure la nouvelle bibliothèque Carnegie, au 120, rue Metcalfe, devant une foule enthousiaste.

Arrivée d’Andrew Carnegie à l’hôtel de ville de Toronto, le 27 avril 1906.
© Bibliothèque publique de Toronto / 969-12-2 Cab Cab

Industriel américain de souche écossaise, Andrew Carnegie fait fortune dans l’industrie de l’acier. À une époque où la plupart des bibliothèques ne sont accessibles que par voie d’abonnement payant, Carnegie consacre une bonne part de sa fortune à des établissements qu’il veut rendre accessibles à tous. De 1886 à 1917, il fait don de 56 millions de dollars pour financer la construction de plus de 2 500 bibliothèques partout dans le monde!

Pour avoir droit à une subvention ordinaire de 2 dollars par personne, laquelle représente généralement quelque 10 000 dollars par bibliothèque au Canada, les collectivités doivent fournir un terrain, s’engager à consacrer chaque année 10 pour 100 du coût total du bâtiment à l’entretien et prêter des livres gratuitement. Au départ, les localités peuvent choisir elles-mêmes l’architecture de leur bibliothèque, mais à compter de 1905, tous les plans de construction doivent être approuvés par James Bertram, secrétaire de Carnegie. La plupart des bibliothèques sont construites dans le style Beaux-arts, caractérisé par des colonnes et des fenêtres symétriques. Les rayons sont ouverts, de manière à permettre aux citoyens de trouver eux-mêmes les livres qu’ils cherchent.

“INSERT
Inaugurée en 1907 à Dawson (Yukon), cette bibliothèque Carnegie est aujourd’hui un temple maçonnique.
© J. Armitage, Parcs Canada. Tous droits réservés.

L’idée d’une bibliothèque Carnegie ne fait cependant pas l’unanimité partout au Canada. Les détracteurs font valoir que Carnegie a fait fortune en opprimant ses travailleurs; d’autres s’opposent à ses affirmations selon lesquelles la seule chance d’avenir du Canada consiste à unir sa destinée à celle des Américains. Carnegie fera malgré tout construire 125 bibliothèques au Canada, dont la plupart en Ontario – y compris 10 à Toronto. La Colombie-Britannique, le Yukon, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et le Nouveau-Brunswick reçoivent eux aussi des fonds.

Les bibliothèques Carnegie font partie d’un réseau d’éducation démocratique accessible au Canada, et elles consolident le rôle des bibliothèques publiques en tant qu’institutions d’accès gratuit. L’arrondissement historique de Gastown et le complexe historique de Dawson abritent tous deux des bibliothèques Carnegie. Pour en savoir plus, lisez Projecteurs, caméra, action! Silence, vous êtes dans une bibliothèque!, Un nouveau chapitre dans l'histoire de la bibliothéconomie et La bibliothèque du Parlement et ces hommes qui la chérissaient dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :