Cette semaine en histoire

Archives

La Canadienne chérie des Américains

Pour la semaine du lundi le 11 septembre 2017

Le 11 septembre 1921 marque le lancement du film Le Petit Lord Fauntleroy, mettant en vedette Mary Pickford (née Gladys Louise Smith). Grâce à un subtil jeu d’angles et de double exposition, Mary Pickford joue à la fois le rôle de Lord Fauntleroy et celui de sa mère. Mary Pickford figure parmi les premières vedettes internationales du cinema, avec plus de 50 longs métrages à son actif.

Mary Pickford est une pionnière dans tous les aspects du cinéma. Elle a popularisé le gros plan en plus de mettre au point des techniques de jeu, de maquillage et d’éclairage plus naturelles
© Bibliothèque du Congrès/LC-USZ62-113150

Née à Toronto (Ontario) en 1882, Mary Pickford monte sur les planches pour la première fois à l’âge de cinq ans, dans sa ville natale. Enfant, elle aide sa famille en faisant du théâtre dans le sud de l’Ontario et dans l’est des États-Unis. Elle joue à Broadway jusqu’à ce que la jeune boîte de production Biograph l’embauche, en 1909.

Devenue vedette, Mary Pickford exige et obtient un cachet égal à celui que touchent ses homologues masculins. À 23 ans, elle fonde sa propre entreprise, Famous Players, ce qui lui donne les coudées franches en ce qui a trait aux scénarios, à la distribution des rôles et à la réalisation. Elle encourage les femmes à prendre leur place dans le monde des affaires et cofonde l’entreprise de production et de distribution Artistes associés en 1919. Figurant parmi les membres fondateurs de l’Académie des arts et sciences du cinéma, Mary Pickford est aussi cofondatrice du Motion Picture Relief Fund, créé en 1921. Le Fonds offre des services de santé et sociaux aux professionnels du cinéma.

Actrice de talent, Mary Pickford incarne tout un éventail de personnages, mais ce sont ses rôles d’enfants qui captivent le public. L'avènement du cinéma parlant révolutionne toute l’industrie du film. Mary Pickford joue néanmoins dans quatre films parlants et remporte l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Coquette. En 1933, elle met fin à sa carrière d’actrice, mais demeure une philanthrope dévouée et continue à produire des films pour Artistes associés.

“INSERT
D.W. Griffith, Mary Pickford, Charlie Chaplin, et Douglas Fairbanks signent le contrat d’Artistes associés. Les avocats Albert Banzhaf et Dennis F. O’Brien sont debout à l’arrière
© Bibliothèque du Congrès/LC-USZ62-137195

En 1976, trois ans avant son décès, Mary Pickford reçoit un Oscar à titre honorifique pour sa contribution au développement du septième art. Domiciliée aux États‑Unis, elle est néanmoins fière de ses origines canadiennes et suspend une bannière des Maple Leaf à l’extérieur de sa maison. En 1999, elle obtient son étoile dans l’Allée des célébrités canadiennes. En 2006, un timbre-poste est créé en son honneur.

Le cinéma était à l’époque un pilier culturel majeur pour les Canadiennes et Canadiens et des grands théâtres, comme l’actuel lieu historique national du Canada du Théâtre-Eglinton, attiraient d'importantes foules. Pour en savoir davantage, lisez les articles La grande attraction de Toronto, Le premier palais du cinéma au Canada, L’âge d’or des cinémas et Le Granada, un théâtre de rêve dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :