Cette semaine en histoire

Archives

Une pierre à la fois : le premier ministre qui bâtit le Canada

Pour la semaine du lundi le 23 janvier 2017

Le 28 janvier 1822, Alexander Mackenzie naît à Logierait, en Écosse. Surtout célèbre parce qu'il a été le deuxième premier ministre du Canada, Mackenzie était aussi un maçon de talent et un entrepreneur très prospère pendant une période de croissance fondamentale de l’histoire du Canada.

Alexander Mackenzie, mars 1870
© Topley Studio / Bibliothèque et Archives Canada / PA-026309

À 13 ans, après la mort de son père, Mackenzie quitte l’école et devient l’apprenti d’un maçon. En 1842, il s’établit à Kingston, en Ontario, et se forge la réputation d’être un travailleur doué et fiable. Parmi ses réalisations, mentionnons une voûte à l’épreuve des bombes au fort Henry, ainsi que les tours Martello à Kingston, qui font partie des fortifications de la ville. Mackenzie participe à la construction du canal Welland, dans le sud-ouest de l’Ontario, ainsi qu’à celle du canal Lachine, à Montréal, et du canal de Beauharnois (aujourd’hui le canal de Soulanges), près de Salaberry-de-Valleyfield (Québec), où il fut blessé à la jambe.

Mackenzie s’établit à Port Sarnia en 1847 avec son épouse. Il s'associe à son frère pour lancer une entreprise de construction et il bâtit des églises, des banques, des prisons et des palais de justice dans ce qui est aujourd’hui le sud de l’Ontario. L’entreprise présente même une soumission, qui ne sera pas retenue, pour la construction des édifices du Parlement à Ottawa.

Mackenzie se lance en politique et est élu au premier Parlement du Canada. En 1873, il devient le chef officiel du parti libéral. Lorsque le gouvernement conservateur de John A. Macdonald est défait, Mackenzie devient à la fois le premier ministre du Canada et le ministre des Travaux publics.

“INSERT
Aperçu de l'édifice de l'Ouest du Parlement et de la tour Mackenzie, nommée en l'honneur d'Alexander Mackenzie, depuis la rue Wellington à Ottawa
© William James Topley/Bibliothèque et Archives Canada/PA-008760

Mackenzie est un dirigeant qui met la main à la pâte : il supervise l’expansion de l’édifice de l’Ouest du Parlement, allant même jusqu’à prévoir un escalier secret pour pouvoir quitter son bureau en évitant les personnes venues lui réclamer une faveur. Le parti libéral perd l’élection de 1878 et Mackenzie quitte son poste de chef du parti. Par la suite, il représentera la circonscription de Lambton jusqu’à 1882, moment à partir duquel il commence à représenter la circonscription de York East. Il a occupé ce poste jusqu’à sa mort, en 1892

Alexander Mackenzie est une personne d’importance historique nationale. Le fort Henry, les fortifications de Kingston et les édifices du Parlement sont également des lieux historiques nationaux. Enfin, la construction du canal de Soulanges et celle du canal Welland sont désignées comme des événements d’importance historique nationale. Pour en savoir plus sur Alexander Mackenzie, lisez l’article Le premier des premiers ministres libéraux du Canada dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :