Cette semaine en histoire

Archives

La chasse aux fossiles : une tradition familiale

Pour la semaine du lundi le 10 juillet 2017

Le 13 juillet 1912, Charles H. Sternberg découvre son premier fossile de dinosaure en Alberta alors qu’il y travaille au service de la Commission géologique du Canada. Durant cette période, il recueille avec sa famille de nombreux fossiles qui se trouvent encore aujourd’hui au Musée canadien de la nature à Ottawa.

Les lieux de fouilles comportant des os de dinosaures étaient souvent isolés et difficiles d’accès. Lorsque les Sternberg sont arrivés à Drumheller, ils ont bâti un radeau pour explorer le secteur avant d’installer leur campement près de leur site de fouille
© C.M. Sternberg, 1913 / Musée canadien de la nature

Joseph Tyrrel est le premier à découvrir des os de dinosaures en Alberta, près de Drumheller, en 1884. En 1911, des paléontologues américains déterrent déjà de grandes quantités de fossiles durant la grande ruée vers les dinosaures au Canada (1911-1919). Ces artéfacts sont ensuite exportés vers des musées aux États-Unis comme l’American Natural History Museum. Le gouvernement du Canada, inquiet du nombre de fossiles qui quittent le pays, embauche alors Sternberg pour dénicher des os pour son propre compte.

Les fouilles deviennent une entreprise familiale lorsque Charles M. et Levi, les deux fils cadets de Sternberg, rejoignent leur père sur les rives de la Red Deer. Leur frère aîné, George, travaille déjà pour un collectionneur de fossiles américain, Barnum Brown, dont le site de fouilles se trouve à proximité. La concurrence entre les deux équipes est vive, mais vu le très grand nombre de spécimens à leur portée, la rivalité demeure amicale et ne dégénère pas en « guerre des os » comme cela avait été le cas aux États-Unis.

“INSERT
Un chasseur de fossiles, que l’on croit être Levi Sternberg, prépare l’emballage d’un fossile sur le terrain. Du jute trempé dans du plâtre protège ces artéfacts fragiles durant leur transport vers des musées du monde entier
© G. Sternberg / Musée canadien de la nature

En 1913, le Musée commémoratif Victoria ouvre une première galerie des fossiles. Le gouvernement canadien cesse toutefois de financer les fouilles durant la Première Guerre mondiale. Sternberg se met donc, en 1916, à recueillir des fossiles pour le British Museum (grâce au financement d’intérêts privés). C’est durant cette période que son équipe découvre le squelette presque complet d’un hadrosaure (dinosaure à bec de canard) qui comporte même des empreintes de peau. Malheureusement, le navire qui transporte l’hadrosaure vers l’Angleterre est coulé par des corsaires marchands allemands.

En 1921, Charles H. Sternberg déménage à San Diego. Charles M. demeure au service de la Commission géologique du Canada, tandis que Levi recueille des fossiles pour le Musée royal de l’Ontario. Après une courte affectation à la Commission géologique du Canada, George entre au service de l’Université de l’Alberta, avant de finalement s’installer au Kansas.

Le parc provincial Dinosaur, en Alberta, est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le 15 juillet 2017, allez vous amuser dehors à l’occasion de la journée des parcs du Canada! Pour en savoir plus sur Joseph Tyrrell, personne d’importance historique nationale, lisez Une vallée remplie d’ossements dans les archives de Cette semaine en histoire. Le Musée commémoratif Victoria, rebaptisé Musée canadien de la nature, est un lieu historique national.

Suivez-nous sur Twitter @Parcs Canada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Explorez Canada 150!

Date de modification :