Cette semaine en histoire

Archives

Pour la science et la souveraineté!

Pour la semaine du lundi le 8 août 2016

Le 13 août 1913, le NCSM Karluk reste pris dans les glaces au nord de l’Alaska. Il y demeure cinq mois avant de sombrer au nord de la Sibérie. Le Karluk était le navire amiral de la première expédition canadienne dans l’Arctique. Son équipage s’était vu confier la mission d’exécuter l’étude la plus approfondie à cette époque, et le travail qu’il accomplit vient affirmer la souveraineté du Canada dans le Nord.

Les goélettes de l’expédition dans l’Arctique canadien à l’île Herschel, au Yukon
© Musée canadien de l’histoire

En 1880, la Grande-Bretagne cède au Canada le contrôle de l’archipel arctique. Les frontières septentrionales du Canada sont toutefois mal définies, et le pays tarde à affirmer sa souveraineté. Les Américains, les Russes et les Norvégiens sillonnent l’Arctique sans l’accord du Canada. En 1913, l’explorateur manitobain Vilhjalmur Stefansson commence à préparer une expédition dans l’Arctique. Le premier ministre Robert Borden y voit une occasion de renforcer la position du Canada dans le Nord. Il débloque des fonds fédéraux pour payer l’expédition et en étendre la portée. Stefansson a pour mandat de chercher des nouvelles îles dans l’Extrême­ Arctique pour les revendiquer au nom du Canada, tandis qu’une seconde équipe est chargée d’étudier le sud-ouest de l’Arctique.

En 1913, l’expédition gagne le nord de l’Alaska où elle se divise en deux équipes, celle du sud et celle du nord. L’équipe du nord consacre cinq ans à explorer plus de 10 000 km2 de territoire jusqu’alors inconnu. Ce faisant, elle découvre cinq îles et fait des relevés initiaux pour déterminer la forme du plateau continental de l’Arctique. Pour sa part, l’équipe du sud collecte des milliers de spécimens de plantes et d’animaux auparavant jamais documentés, redessine les anciennes cartes du delta du Mackenzie, et documente la culture de plusieurs groupes d’Inuits. À leur retour, les membres de l’expédition publient un rapport de mission qui compte 16 volumes.

“INSERT
Stefansson et d’autres à bord du Karluk
© Bibliothèque et Archives Canada, 1960-101 NPC

Pour son importance dans l’affirmation de la souveraineté du Canada et l’avant-garde de la recherche dans l’Arctique, l’expédition canadienne dans l’Arctique de 1913-1918 a été désignée un événement d’importance historique nationale. Vilhjalmur Stefansson a aussi été désigné personne d’importance historique nationale, pour avoir organisé et dirigé cette expédition.

Pour en savoir plus sur la première expédition canadienne dans l’Arctique, et sur le sort du Karluk et de certains membres de son équipage, lisez Un sauvetage impossible et Un explorateur cartographie des terres inconnues dans les archives de Cette semaine en histoire. Pour d’autres récits sur l’exploration de l’Arctique, lisez John Ross explore l’Arctique, John Rae : un explorateur qui n’a pas froid aux yeux, « ...Il y avait des choses qui comptaient beaucoup plus pour nous que la distance. » et Les richesses de l’Arctique : un beau rêve!

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :