Cette semaine en histoire

Archives

Le « bandit volant » et le plus grand vol d’or de l’histoire du Canada

Pour la semaine du lundi le 12 décembre 2016

Le 14 décembre 1979, le pilote Ken Leishman disparaît lors d’un vol d’évacuation médicale dans le Nord de l’Ontario. Célèbre pour ses multiples cambriolages et évasions de prison, Leishman est également l’auteur du plus grand vol d’or de l’histoire du Canada. Il demeure aujourd’hui un héros folklorique bien connu pour ses crimes ingénieux et sa détermination à enfreindre la loi.

Kenneth Leishman, le 18 avril 1958
© Collection des personnalités du Winnipeg Tribune, archives et collections spéciales de l’Université du Manitoba – fonds du Winnipeg Tribune (PC 18, A.81‑12)

Leishman naît à Holland,  au Manitoba, le 20 juillet 1931. En 1957, alors qu’il se trouve à Winnipeg, il manigance une série de vols de banque à Toronto. Son premier hold-up lui rapporte 10 000 $. Toutefois, sa seconde tentative est moins lucrative : il est capturé à la sortie de la banque, puis condamné à 12 ans de prison. Il recouvre sa liberté après trois ans et demi d’emprisonnement, pour bonne conduite.

En 1966, Leishman orchestre son plus grand coup. Sachant qu’un chargement à destination de la Monnaie royale canadienne à Ottawa fait régulièrement halte à Winnipeg, Leishman vole une fourgonnette d’Air Canada avec l’aide de quatre complices vêtus d’uniformes confectionnés à la main. Trompés par des faux papiers, deux employés légitimes aident les voleurs à charger à bord du véhicule 12 boîtes d’or d’une valeur de 400 000 $. Un blizzard vient toutefois contrecarrer les plans de Leishman lorsqu’il cherche à cacher son butin. La police retrouve vite la fourgonnette volée, qui porte les empreintes digitales du voleur, et Leishman est arrêté.

“INSERT
Ken Leishman (deuxième à partir de la gauche) est ramené à Winnipeg après son évasion de Headingley, le 9 septembre 1966
© Collection de photos du Winnipeg Tribune : Criminel échappant à la garde, Archives de l’Université du Manitoba, cote PC 18/1794/18-1794-1181966

Tandis qu’il attend son procès pour complot et vol, Leishman trame son évasion et celle de 11 autres détenus de la prison de Headingley, située aux confins de Winnipeg. Les prisonniers l’emportent sur les gardiens et saisissent des armes et une voiture avant de s’enfuir. Leishman se rend jusqu’à Steinbach, au Manitoba, où il s’empare d’un petit avion, ce qui lui vaudra le surnom de « bandit volant ». Peu après son atterrissage à Gary, en Indiana, il est retrouvé et ramené en détention.

Étonnamment, le prisonnier téméraire s’échappe de nouveau en ouvrant le cadenas de sa cellule avec un morceau de tissu et une boucle en fil métallique. Il dérobe ensuite les clés du gardien et s’enfuit en sautant par-dessus une clôture. Recapturé, Leishman plaide coupable et est condamné à 14 ans de prison. Il est libéré en 1974, après huit ans derrière les barreaux.

En 1977, Leishman s’installe à Red Lake, en Ontario, où il ouvre une boutique pour les touristes et travaille comme pilote dans le Nord de l’Ontario. Il préside la chambre de commerce locale et se présente à la course à la mairie qu’il perd de justesse, par un déficit de seulement 75 votes. Le 14 décembre 1979, son avion disparaît au cours d’un vol d’évacuation médicale. Les Forces canadiennes retrouvent l’appareil et les corps du patient et de l’adjoint médical, mais la dépouille de Leishman n’est jamais retrouvée.

La naissance de l’aviation de brousse commerciale au Canada est un événement d’importance historique nationale, et la Monnaie royale canadienne à Ottawa, en Ontario, est un lieu historique national. Pour en savoir plus sur la Monnaie, lisez La Monnaie canadienne royale dans les archives de Cette semaine en histoire. Pour en apprendre davantage sur les pilotes du Nord canadien, lisez les articles Pionnier de l’aviation de brousse, L’explorateur du ciel canadien et Les aviateurs intrépides du Grand Nord.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :