Cette semaine en histoire

Archives

En voiture! Le bison des plaines prend le train jusqu’en Alberta

Pour la semaine du 11 juillet 2016

Le 12 juillet 1906, le gouvernement canadien s’engage à acheter d’un éleveur du Montana l’un des derniers troupeaux de bisons des plaines. En effet, des millions de bêtes qui parcouraient autrefois les prairies de l’Amérique du Nord, l’espèce est pratiquement éteinte au tournant du 20e siècle. Cet achat marque donc un moment clé des efforts entrepris pour protéger et rétablir l’espèce.

Alexandre « Buffalo » Ayotte
© Manitoba Historical Society

Les Premières Nations dépendaient de cet animal depuis des milliers d’années pour se nourrir, se vêtir et se loger, entre autres, mais la situation change avec l’arrivée des chasseurs européens, avec leurs chevaux et fusils. Dès 1889, en raison de la chasse excessive, de la sécheresse et de la maladie, il reste moins de 1 200 bêtes.

Le plus nombreux troupeau de bisons des plaines en bonne santé appartenaient à l’éleveur métis Michel Pablo, du Montana. Le gouvernement américain ne prend pas ces troupeaux en considération lorsqu’il autorise la colonisation des pâturages qu’ils fréquentent. Pour sauver ses bêtes, Pablo communique avec Alexandre Ayotte, agent canadien de l’immigration, et lui fait part de son désir de vendre ses bisons au gouvernement canadien.

Ayotte alerte des fonctionnaires à Ottawa, qui envoient Howard Douglas, directeur du Parc national des Montagnes rocheuses (aujourd’hui le parc national Banff), inspecter les bêtes. Le 12 juillet 1906, il est convenu de verser à Pablo 245 dollars par animal; la vente est conclue le 28 février 1907.

“INSERT
Femelle et petit du bison des plaines
© Parcs Canada

Ayotte est chargé de rassembler et de transporter les animaux, ce qui lui pose de nombreux défis. Les bisons sauvages sont difficiles à regrouper, même pour une équipe expérimentée, et le troupeau est plus nombreux que prévu. Quand le public américain a vent du marché conclu avec le Canada, l’opposition est vive et il s’ensuit de nombreuses tentatives de sabotage. En fin de compte, il faudra cinq ans et huit trains chargés de bisons pour mener le projet à terme. La préservation du bison des plaines est un événement historique d’importance nationale. Le parc national Buffalo, près de Wainwright en Alberta, est créé pour accueillir les bisons. Le parc ferme en 1940, et les bisons sont brièvement logés au parc national Elk Island, où l’on trouve encore les descendants de quelques bêtes évadées. En 2012, 70 bisons sont transférés à la réserve American Prairie, au Montana, et en avril 2016, 87 bisons sont transférés à la Nation Blackfeet au Montana. Le Plan de conservation national du Canada, lancé le 15 mai 2014, vise à réintroduire le bison des plaines dans le parc national du Canada Banff.

Pour en savoir plus sur les enjeux de conservation au Canada, lisez Le lac de la Dernière-Montagne, À la rescousse de Gwaii Haanas, les « îles de la beauté » et Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent : un endroit à découvrir en profondeur! dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada. Apprenez-en plus à propos de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :